Des paléontologues découvrent les restes d’un nouveau dinosaure herbivore géant en Argentine

decouverte dinosaure herbivore
| Acta Paleontologica Polonica

La paléobiogéographie est un domaine de la paléontologie étudiant la distribution et la dispersion des êtres vivants du passé. Elle permet de mieux comprendre les transitions entre espèces et les mouvements de celles-ci. Dans ce cadre, la découverte d’un nouveau dinosaure herbivore géant du groupe des rebbachisauridae devrait permettre aux paléontologues de clarifier les différences existant entre les espèces de rebbachisauridae ayant vécu dans la région. 

Les Rebbachisauridae sont un groupe de dinosaures sauropodes néosoraupodes diplodocimorphes qui se sont diversifiés dans le Gondwana à la fin du Crétacé inférieur et au début du Crétacé supérieur, il y a environ 133 et 86 millions d’années. C’est un groupe d’un grand intérêt paléobiogéographique, car il illustre clairement divers processus de dispersion à travers le Gondwana et vers la Laurasie, avant l’éclatement de l’Afrique et de l’Amérique du Sud.

ossements lavocatisaurus arioensis
Image récapitulant les différents types d’ossements de Lavocatisaurus agrioensis retrouvés sur le site de fouille. Crédits : J. L. Canudo et al. 2018

Cependant, les relations au sein de ce groupe d’herbivores sont toujours floues en raison de la rareté du matériel crânien qui permettrait de les clarifier. Dans un article paru dans la revue Acta Paleontologica Polonica, des paléontologues espagnols et argentins décrivent un nouveau spécimen de rebbachisauriae : Lavocatisaurus agrioensis, découvert dans la province de Neuquén (Argentine).

Sur le même sujet : Des paléontologues et des artistes ont créé la représentation de T-Rex la plus fidèle jamais réalisée

Les restes découverts sur le site de fouille appartiennent à un spécimen adulte (holotype) dont la longueur totale a été estimée à 12 mètres, et à deux spécimens jeunes (paratypes) de 6 et 7 mètres. La disposition des ossements indique que les trois individus se déplaçaient en groupe. Mis ensemble, les os représentent la presque totalité du taxon ; c’est-à-dire qu’ils permettent de reconstituer la presque totalité de Lavocatisaurus agrioensis.

crane ossements lavocatisaurus agrioensis
Un crâne quasi-complet de Lavocatisaurus agrioensis a été retrouvé. L’analyse des os du crâne devrait permettre aux chercheurs d’établir les différences entre ce spécimen et d’autres rebbachisauridae. Crédits : J. L. Canudo et al. 2018

Lavocatisaurus agrioensis est le premier rebbachisauridae d’Argentine retrouvé avec un crâne presque complet. Cette découverte est cruciale car l’étude crânienne permet de le différencier d’autres rebbachisauridae, et notamment du genre Nigersaurus. Parmi ses caractéristiques les plus remarquables, on note la présence d’une grande fenêtre préorbitale et de dents maxillaires nettement plus grandes que celles du reste du plancher dentaire.

À LIRE AUSSI :
Près de soixante sarcophages en parfait état découverts en Égypte
Source : Acta Paleontologica Polonica

Plus d'articles
arbre canada chene rouge
Au Canada, des gens luttent pour sauver un arbre majestueux plus vieux que le Canada