4.9K Partages

Pour la première fois, l’orbiteur lunaire chinois Longjiang-2 a photographié, en une seule prise, l’intégralité de la “face cachée” de la Lune et notre belle planète bleue. Bien que de tels clichés (notamment montrant des “lever de Terre”) depuis la Lune aient déjà été publiés auparavant, un telle photographie intégrale depuis la face cachée de notre satellite naturel ne nous était jamais parvenue.

L’image, qui ne fait pas plus de 16 kilooctets, a été téléchargée par le télescope hollandais Dwingeloo, en 20 minutes environ.

Des images prises par le satellite lunaire chinois Longjiang-2 nous étaient déjà parvenues en octobre 2018, montrant une partie de la face cachée de la Lune et la Terre. Mais ce nouveau cliché quant à lui, est le premier révélant la face cachée dans son intégralité.

lune face cachee et terre

La photo de la Terre et de la face cachée de la Lune, peut-être la meilleure en son genre, a été prise le 3 février 2019 par le satellite lunaire chinois DSLWP-B (Longjiang-2). Le télescope Dwingeloo (Pays-Bas) a téléchargé la photo du satellite le 4 février. Crédits : CAMRAS/CNSA

Les photos précédemment reçues montraient en effet un bout de la Lune en premier plan, rappelant ainsi certains clichés réalisés dans le cadre de missions Apollo de la NASA.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
lever de terre lune cnsa

Un “lever de Terre” photographié en juin 2018 par l’orbiteur Longjiang-2. Crédits : CAMRAS/CNSA

Sur le même sujet : La Chine a fait pousser une plante sur la Lune. Une première pour l’humanité malgré une mauvaise nouvelle : elle vient de mourir

Le satellite chinois Longjiang-2 est entré en orbite lunaire en juin 2018, aux côtés de son satellite compagnon Queqiao. Queqiao a également joué un rôle crucial dans le cadre de la récente mission de l’atterrisseur lunaire chinois Chang’e 4, transmettant des informations sur l’atterrisseur depuis son arrivée au début de l’année. D’ailleurs, ce même satellite lunaire a perdu son ancien compagnon Longjiang-1 en mai 2018, après qu’il se soit probablement perdu dans l’espace. Le contact avec l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) avait été interrompu.

Le programme d’exploration lunaire de la Chine a débuté en 2004. Depuis lors, la CNSA a lancé deux sondes orbitales sans pilote nommées Chang’e-1 et Chang’e-2, ainsi que les sondeurs lunaires Chang’e-3 et Chang’e-4.

Étant donné que Queqiao et Longjiang-2 sont toujours en orbite autour de la Lune, nous aurons probablement l’occasion de voir d’autres images du genre à l’avenir.

Source : MIT Technology Review

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4.9K Partages
4.9K Partages
Partager via
Copier le lien