3.4K Partages

Depuis quelques mois, les États-Unis connaissent une vague d’hospitalisations concernant des patients présentant des troubles pulmonaires caractérisés par des symptômes similaires. Et le dénominateur commun de tous ces patients est l’utilisation d’une cigarette électronique au cours des derniers jours ou semaines. Si jusqu’à présent cette mystérieuse maladie pulmonaire n’avait fait aucune victime, la situation vient de changer, l’Illinois venant de rapporter le décès d’un homme adulte. 

Des responsables de l’Illinois ont déclaré vendredi qu’une personne qui avait récemment utilisé une cigarette électronique et qui avait été hospitalisée pour une grave maladie pulmonaire était décédée. Cette mort semble être la première d’une série de mystérieuses maladies pulmonaires actuellement examinées par des responsables de la santé des États et des autorités fédérales en lien avec le vapotage — au moins 193 cas dans 22 États, dont beaucoup d’adolescents et de jeunes adultes, selon le CDC.

Les rapports sur le nombre de personnes hospitalisées pour des maladies pulmonaires liées au vapotage ont doublé la semaine dernière. Au moins 22 personnes âgées de 17 à 38 ans ont eu une maladie respiratoire après avoir utilisé des cigarettes électroniques. Les représentants de l’État collaborent avec les services de santé locaux pour enquêter sur 12 autres personnes.

Des symptômes similaires potentiellement liés par une cause commune

Les personnes touchées ont eu des symptômes tels que toux, essoufflement et fatigue. Certains ont également expérimenté des vomissements et de la diarrhée. Les symptômes se sont aggravés pendant des jours ou des semaines avant leur hospitalisation. Des responsables de l’Illinois ont déclaré que le décès avait été établi concernant un adulte décédé ce mois-ci, mais ils n’ont pas fourni d’informations supplémentaires sur cet individu, ni sur le dispositif ou le produit utilisé.

Bien que certains des cas semblent similaires, les responsables ont déclaré qu’ils ne savaient pas si les maladies étaient associées aux dispositifs de cigarette électronique eux-mêmes ou aux ingrédients ou contaminants spécifiques qui y étaient inhalés. Les patients ont décrit le vapotage de diverses substances, notamment la nicotine, des produits à base de marijuana et de mixes maison.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Dans de nombreux cas rapportés dans tout le pays, y compris dans l’Illinois, des patients ont reconnu utiliser des produits contenant du THC. Aucun produit spécifique n’a été identifié dans tous les cas, ni aucun produit n’a été lié de manière concluante à ces maladies. Même si les cas semblent similaires, les médecins ne savent pas si tous ces cas ont une cause commune ou s’il s’agit de maladies différentes présentant des symptômes similaires.

Une recrudescence de maladies pulmonaires inexpliquée

Des responsables ont déclaré vendredi qu’ils ne savaient pas pourquoi une recrudescence de maladies faisait actuellement surface, étant donné que diverses formes d’appareils à cigarette électronique à piles existent depuis plus d’une décennie. Brian King, directeur adjoint de la recherche pour le Bureau du tabagisme et de la santé du CDC, explique que des cas similaires auraient pu se produire auparavant, « mais nous ne les avons pas nécessairement identifiés ».

Sur le même sujet : Une étrange maladie pulmonaire potentiellement liée au vapotage s’est manifestée chez une centaine de patients américains

Les substances présentes dans la cigarette électronique peuvent contenir des ingrédients potentiellement nocifs pour la santé des poumons. Ils comprennent des particules ultrafines et des arômes, tels que le diacétyle, qui ont été liés à des maladies respiratoires. Mitch Zeller, qui dirige le Centre des produits du tabac de la Food and Drug Administration, déclare que l’agence s’emploie à identifier les produits utilisés, où ils ont été achetés, comment ils ont été utilisés et si d’autres composés ont été ajoutés.

La cigarette électronique a gagné en popularité au cours de la dernière décennie, en dépit de peu de recherches sur ses effets à long terme. Ces dernières années, les autorités sanitaires ont mis en garde contre une épidémie de vapotage chez les adolescents. Des millions d’américains et d’européens utilisent des cigarettes électroniques, surtout chez les jeunes adultes.

Selon le CDC, en 2018, plus de 3.6 millions d’élèves de collège et de lycée américains ont déclaré avoir utilisé des cigarettes électroniques au cours des 30 derniers jours. La marque leader, Juul, a déclaré qu’elle surveillait les rapports de maladies et disposait de « systèmes de surveillance de la sécurité robustes ».

Sources : IDPH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3.4K Partages
3.4K Partages
Partager via
Copier le lien