318 Partages

Le premier squelette de dinosaure complet jamais identifié a finalement été étudié en détail et a désormais trouvé sa place dans l’arbre généalogique des dinosaures, complétant ainsi un projet qui a commencé il y a plus d’un siècle et demi !

Le squelette de ce dinosaure, appelé Scelidosaurus, a été collecté il y a plus de 160 ans sur la côte jurassique de l’ouest du Dorset. Les roches dans lesquelles il a été fossilisé ont environ 193 millions d’années (soit proches de l’aube de l’ère des dinosaures). Ce spécimen remarquable – nous le rappelons, il s’agit du tout premier squelette de dinosaure complet jamais retrouvé – avait ensuite été envoyé à Richard Owen au British Museum, soit l’homme qui a inventé le mot « dinosaure ».

Et alors, qu’a fait Owen de cette découverte ?

Owen a publié deux courts articles sur son anatomie, mais de nombreux détails n’ont pas été enregistrés. Owen n’a pas reconstruit l’animal tel qu’il aurait pu apparaître au cours de sa vie, et n’a pas tenté non plus de comprendre sa relation avec d’autres dinosaures connus de l’époque. En résumé, il l’a « ré-enterré » dans la littérature de l’époque, et c’est ainsi qu’il est resté depuis : connu, mais mal incompris.

C’est finalement au cours de ces trois dernières années que le Dr David Norman du Département des sciences de la Terre de Cambridge a travaillé sur le sujet, dans le but de terminer le travail commencé par Owen, préparant une description détaillée et une analyse biologique du squelette du Scelidosaurus, dont l’original est conservé au Natural History Museum de Londres, avec d’autres spécimens au Bristol City Museum et au Sedgwick Museum à Cambridge.

Les résultats du travail de Norman, publiés sous la forme de quatre études distinctes dans le Zoological Journal of the Linnean Society of London, non seulement reconstituent ce à quoi ressemblait le Scelidosaurus durant sa vie, mais révèlent également qu’il était l’un des premiers ancêtres des ankylosaures, de la fin du crétacé.

dinosaure complet

Le premier squelette de dinosaure complet jamais identifié a finalement été étudié en détail et a trouvé sa place dans l’arbre généalogique des dinosaures, complétant un projet qui a commencé il y a plus d’un siècle et demi. Crédits : John Sibbick

Le Scelidosaurus (scélidosaure) vivait probablement près de la mer et se nourrissait essentiellement de plantes basses qu’il tranchait facilement à l’aide de ses petites dents. Sa mâchoire, terminée par un bec, était pourvue de dents mais ne pouvait effectuer que de simples mouvements verticaux. Il se déplaçait lentement et se protégeait sans doute des prédateurs en se plaquant contre le sol, son dos lui fournissant une protection efficace.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Pendant plus d’un siècle, les dinosaures ont principalement été classés en fonction de la forme de leurs os de la hanche : ils étaient soit des saurischiens (de type « lézard »), soit des ornithischiens (de type « oiseau »). Cependant, en 2017, Norman et les étudiants Ph.D. Matthew Baron et Paul Barrett, ont fait valoir que ces groupements de familles de dinosaures devaient être réorganisés, redéfinis et renommés.

Les chercheurs ont suggéré que les dinosaures à croupe d’oiseau et les dinosaures à croupe de lézard tels que le tyrannosaure ont évolué à partir d’un ancêtre commun, renversant potentiellement plus d’un siècle de théorie sur l’histoire évolutive des dinosaures.

Vous aimerez également : Le Spinosaure était probablement le premier dinosaure connu capable de nager

Un autre fait qui a émergé de leur travail sur les relations entre dinosaures est que les premiers ornithischiens connus sont apparus pour la première fois au début du jurassique : « Scelidosaurus représente une espèce qui est apparue à, ou près de, la ‘naissance’ évolutionnaire des ornithischiens », a déclaré Norman, membre du Christ’s College, à Cambridge. « Dans ce contexte, que savait-on réellement du Scelidosaurus ? La réponse est : remarquablement peu ! », a-t-il ajouté.

À présent, Norman a terminé son étude de tout le matériel connu attribuable au Scelidosaurus, et ses recherches ont révélé de nombreuses découvertes. « Il est malheureux qu’un dinosaure aussi important, découvert à un moment si critique des premières études sur les dinosaures, n’ait jamais été correctement décrit », a déclaré Norman. « Mais à présent, il a – enfin ! – été décrit en détail et il a permis de fournir de nombreuses informations nouvelles et inattendues concernant la biologie des premiers dinosaures et de leurs relations sous-jacentes. C’est dommage que ce travail n’ait pas été fait plus tôt mais, comme on dit, mieux vaut tard que jamais », a ajouté Norman.

Source : Zoological Journal of the Linnean Society of London

dinosaure complet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
L'abonnement Premium à 10 €/an !
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

318 Partages
318 Partages
Partager via
Copier le lien