Prendre le contrôle de ses rêves : bientôt une réalité ?

prendre controle reves bientot realite mit
Une scène du film Inception. | Warner Bros. Pictures/Legendary Pictures/Syncopy Films

Contrôler ses rêves, ce n’est pas donné à tout le monde. Certains y parviennent à un certain degré, avec de l’entraînement (rêves lucides), dès qu’ils tombent dans les bras de Morphée, d’autres demeurent complètement « spectateurs » de leurs aventures rocambolesques. Et si l’on vous donnait le moyen de prendre réellement la main sur vos rêves ? C’est en tout cas ce que proposent des chercheurs du MIT, qui travaillent actuellement sur un appareil capable d’interagir avec les rêves…

Des scientifiques du Dream Lab du MIT ont en effet conçu un appareil portable open source, qui permet de suivre les cycles du sommeil et d’interagir avec les rêves de différentes manières. Il pourrait même offrir la possibilité de contrôler le contenu de nos rêves ! Un voyage merveilleux en perspective… L’objectif de l’équipe est simplement de prouver que les rêves ne sont pas anodins, ne sont pas complètement dénués de sens. Ils pourraient ainsi être influencés, augmentés et hackés pour notre plus grand plaisir.

Influencer le subconscient par stimulus sonore

Dans le cadre de ce projet, digne du scénario d’Inception, il est également question de profiter de ce temps de rêve pour améliorer ses fonctions cognitives : « Les gens ne savent pas qu’un tiers de leur vie pourrait être utilisé pour changer, se structurer ou s’améliorer », a déclaré Adam Horowitz, chercheur au Dream Lab. Parmi ces « améliorations », le scientifique évoque l’augmentation de la mémoire, le développement de la créativité, une meilleure humeur, voire une amélioration des capacités intellectuelles la veille d’un examen. Edison, Tesla, Poe et Dalí auraient d’ailleurs chacun accédé à cet état de semi-conscience pour y piocher des idées innovantes…

À LIRE AUSSI :
Une artère particulière persiste chez de plus en plus d'adultes, un signe que l'évolution humaine continue

L’appareil en question, baptisé Dormio, se présente sous la forme d’un gant, équipé d’une multitude de capteurs. Ces derniers recueillent des données au niveau de la main, sur la perte de tonus musculaire, les changements de fréquence cardiaque et les changements de conductance cutanée. Lorsque ces signaux indiquent que la personne sombre dans le sommeil, plus précisément dans un état hypnagogique – un état de conscience intermédiaire entre éveil et sommeil qui intervient pendant la phase d’endormissement – le gant joue un signal audio préenregistré, qui répète un même mot-clé.

gant dormio MIT contrôle rêves
Le gant Dormio oriente les rêves en répétant un message sonore pendant la phase d’endormissement. Crédits : MIT/Oscar Rosello

Par exemple, lors d’une expérience, l’équipe est parvenue à intégrer un tigre dans le rêve d’une cinquantaine de personnes équipées du gant ; celui-ci répétant « tigre » en guise de message pré-enregistré. Toujours dans ce même état hypnagogique, l’équipe enregistre les conversations entre les utilisateurs et un robot social, Jibo, destiné à conserver une trace du contenu du rêve – car l’amnésie hypnagogique est fréquente.

Les différentes phases du sommeil

Notre rythme de sommeil est parfaitement bien régulé par le cerveau, grâce à notre horloge circadienne située dans l’hypothalamus. Que l’on ait besoin de peu ou de beaucoup d’heures de sommeil, celui-ci est toujours divisé en plusieurs cycles, chacun comportant plusieurs phases :

  • le stade N1 est un stade de transition entre l’éveil et le sommeil ; en d’autres termes, on somnole, c’est l’entrée dans l’inconscience. C’est là que se situe l’état hypnagogique dans lequel agit le gant Dormio. Et c’est une phase particulièrement propice à différents troubles sensoriels (tels que des hallucinations visuelles ou auditives) ;
  • le stade N2 est le moment où l’on se trouve réellement dans le sommeil ;
  • le stade N3 est ce que l’on appelle le « sommeil profond » et il est généralement difficile de réveiller une personne qui se trouve dans cet état ;
  • le stade R, communément appelé « sommeil paradoxal » : dans cet état, l’activité cérébrale est particulièrement intense, proche de celle de l’éveil ; le corps lui, est complètement inerte, mis à part des mouvements oculaires très rapides (REM).
Cliquez ici pour supprimer les publicités.
À LIRE AUSSI :
Nokia installera le premier réseau 4G sur la Lune

Une nuit comporte en moyenne 4 à 6 cycles de 90 minutes environ chez un adulte en bonne santé.

phases sommeil gant dormio MIT
Infographie illustrant les différents stades du sommeil et de l’éveil enregistrés sur un sujet, par électroencéphalogramme, pendant la nuit. Le sommeil se compose du sommeil paradoxal, de la transition éveil-sommeil (stade 1), du sommeil lent léger (stade 2) et du sommeil lent profond (stade 3). Crédits : Inserm/Pinci, Alexandra

Exploiter pleinement notre inconscient

Les scientifiques ambitionnent de donner aux dormeurs la possibilité de prendre pleinement contrôle de leurs rêves, autrement dit, d’être « conscients » qu’ils sont en train de rêver. Un objectif que l’équipe du Dream Lab désigne par le « rêve lucide ». Mais emmener les gens vers le rêve lucide demeure très complexe. Seul 1% de la population serait capable d’entrer régulièrement dans cet état de contrôle et le fonctionnement du cerveau dans cet état particulier n’est pas encore complètement élucidé.

Sur le même sujet : L’odeur d’une rose durant le sommeil améliorerait l’apprentissage

Pourtant, certains spécialistes estiment qu’au lieu de contrôler nos rêves, nous pourrions largement tirer profit de notre inconscient si nous parvenions à en percer les mystères. « L’inconscient, c’est un autre type d’intelligence », déclare Rubin Naiman, spécialiste du sommeil et des rêves à l’Université de l’Arizona. « Nous pouvons en tirer des leçons. Nous pouvons dialoguer avec lui plutôt que de le dominer, de nous appuyer sur lui et d’essayer de le diriger dans les directions que nous souhaitons ».

En attendant, les chercheurs du Dream Lab ont vraiment à cœur de démocratiser la science du sommeil. Ainsi, comme précisé plus haut, l’appareil est régi par une licence open source. Autrement dit, quiconque veut s’essayer à sa fabrication dispose des instructions étape par étape ; le logiciel de suivi des biosignaux est également disponible sur Github.

Un appareil similaire au Dormio a été conçu par une autre chercheuse du Dream Lab, Judith Amores. Elle a toutefois opté pour un stimulus olfactif plutôt que sonore et se focalise sur une autre phase du sommeil, le stade N3 ou sommeil profond, considéré comme une phase de régénération. Le corps se répare et la mémoire se consolide. Dès que l’utilisateur parvient à ce stade, un parfum prédéfini est libéré de l’appareil afin de renforcer le processus.

À LIRE AUSSI :
Le toit d'une Tesla (neuve) se détache sur l'autoroute
Source : MIT Media Lab

  1. Mauvaise idée en réalité. Car les rêves, du point de vue spirituel (difficile à faire passer sur un site scientifique, j’en convient mais j’estime que science et spiritualité peuvent coexister, ce que prône la spiritualité, et non pas se confronter constamment), sont là pour nous apporter des signes ou des messages cachés. Or, si l’on commence à rationaliser ses rêves en les contrôlant, on évite du coup tout le message que l’âme nous envoie, des choses enfouies en nous qu’il est important de prendre conscience. J’arrive à décoder les reves en utilisant ma connaissance des symboles et mon intuition. Et cela même lorsque je ne connais pas bien la personne. Par exemple, une jeune femme rêvait qu’elle accusait une inconnue (typée, cela a son importance) de lui voler son maquillage, chose que l’inconnue disait ne pas avoir fait. Mon interprétation fut la suivante : que cette jeune femme rejetait sa propre féminité, se sabotait elle-même et qu’elle refusait d’admettre que le problème venait d’elle et non de quelqu’un d’autre. Et effectivement elle m’a expliqué qu’elle essayait de devenir plus féminine mais avait des difficultés à accepter de se maquiller, ou de se féminiser. La notion de l’étranger symbolise dans les rêves une projection de nous-même (car dans l’inconscient collectif on projette souvent les soucis de la société à travers les autres ou les étrangers), le fait que la personne soit typée/colorée, fait appel à la nigredo, cette part sombre de nous-même et que l’on rejette mais qui est là pour nous en apprendre + sur nous meme. Autrement dit, cette personne avait du mal à se confronter à elle-même, rejetant le souci à l’extérieur d’elle meme, mais enr éalité c’est bien face à elle-même qu’elle devait se situer.
    Et j’en passe, j’ai interpréter nombres de reves fascinants, et les miens me montrent parfois des choses prémonitoires. Du coup je ne pense pas que controler les reves soient une bonne idée….Ce serait falsifier le message intérieur que nous avons besoin d’entendre, et qui nous échappe bien souvent. L’humain doit accepter qeu tout ne se résout pas par la science, et que parfois il y a des choses qu’on ne peut controler. Spirituellement parlant, la nuit est justement le moment où l’âme peut s’exprimer, la nuit étant un fort symbole spirituel de l’introspection de l’âme, donc le rêve y est prédominant, et surtout l’asbtrait, le monde spirituel(principe du YIN)…Contrairement au jour (yang) qui est l’action, le concret, la lumière, le rationnel. Et il faut composer avec les deux, mais malheureusement notre société veut tout ramener au yang, le rationnel, l’énergie physiqeu (alors que l’énergie psychique est très puissante également…je n’ai jamais ressentie de choses plus fortes que lorsque je fais de la relaxation, car je me sens vraimetn m’élever au niveau de l’âme, on sent qu’il y a une énergie intense, et qui transcende les sensations physiques, ce sont de vrais voyages intérieurs). Les reves ne sont pas fait uniquement pour faire rêver mais pour faire notre thérapie intérieure, donc ils sont très importants. Mais a condition de comprendre le symbolisme et que les gens arrêtent de penser que « les rêves ça ne veut rien dire ».

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
niveaux adequats vitamine d reduisent complications deces covid-19
COVID : C’est confirmé, des niveaux adéquats de vitamine D réduisent les complications et les décès