Un rare poisson abyssal découvert échoué en Californie

rare poisson abyssal decouvert echoue californie
| CCSP

Les fonds océaniques possèdent une faune riche et diversifiée qui ne s’aventure que très rarement à la surface. Parmi ces habitants des profondeurs, l’on retrouve des poissons abyssaux connus sous le nom de poissons-pêcheurs (lophiiformes). Leur apparence très particulière leur donne très souvent un aspect effrayant, voire cauchemardesque. Récemment, l’un de ces poissons a été retrouvé mystérieusement échoué sur une plage en Californie, donnant aux scientifiques la possibilité de l’étudier en détail.

Les poissons des grands fonds, connus sous le nom de poissons-pêcheurs, sont plutôt insaisissables et rarement vus en dehors de l’océan profond. Mais plus tôt ce mois-ci, le corps intact d’un poisson abyssal a été repéré au Crystal Cove State Park dans le comté d’Orange, en Californie, par le pêcheur Ben Estes. La façon exacte dont le poisson est arrivé là-bas est un mystère. « Il est très rare de voir un vrai poisson abyssal intact, et on ne sait pas comment ou pourquoi celui-ci s’est retrouvé sur le rivage », écrit le personnel du Crystal Cove State Park.

La curieuse créature se trouve normalement à des profondeurs océaniques d’environ 914 mètres. On trouve plus de 200 espèces de lophiiformes dans le monde et les responsables du parc ont déterminé que le spécimen dans ce cas est très probablement un poisson-football (Himantolophidae) du Pacifique. La bouche du poisson arbore un certain nombre de dents pointues et acérées ; et le sommet de sa tête comporte une longue tige saillante avec une ampoule bioluminescente à son bout, qui est utilisée comme leurre pour attirer des proies dans l’obscurité de l’océan profond.

photo poisson-football rivage californie
Photo du poisson-football. La structure crâniale terminée par un bulbe bioluminescent est clairement visible. © CCSP

Les poissons-football femelles peuvent mesurer jusqu’à 60 cm de long, tandis que les poissons-football mâles mesurent seulement 2.5 cm de long, précisent les responsables du parc. Et la méthode de reproduction du poisson est pour le moins inhabituelle. Les mâles s’accrochent à la femelle avec leurs dents et deviennent des parasites sexuels, finissant par fusionner avec la femelle jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de leur corps à part leurs testicules pour la reproduction.

À LIRE AUSSI :
Certaines abeilles produisent des copies d'elles-mêmes génétiquement parfaites

Le spécimen inhabituel pourrait être transféré au Natural History Museum de Los Angeles pour faire partie de la collection du musée. Il est actuellement détenu par des fonctionnaires du Département californien de la pêche et de la faune. « Voir ce poisson étrange et fascinant témoigne de la diversité de la vie marine qui se cache sous la surface de l’eau dans les aires marines protégées de Californie. Et alors que les scientifiques continuent d’en apprendre davantage sur ces créatures des grands fonds, il est important de réfléchir à tout ce qu’il reste à apprendre de notre merveilleux océan », concluent les autorités.

Laisser un commentaire