Le Royaume-Uni consomme moins d’énergie qu’il y a 50 ans, bien que son économie ait triplé

stockage energies renouvelables

Comme chaque année, le gouvernement britannique publie des données détaillées sur la consommation d’énergie et les émissions du pays. À notre grande surprise, nous constatons qu’il consomme aujourd’hui moins d’énergie qu’en 1970. Cette réussite, bien qu’à prendre avec des pincettes étant donné le type de transition économique du pays, pourrait servir d’exemple pour d’autres nations, afin de sensibiliser à la réduction de la consommation énergétique et également à un comportement plus « vert », comme tentent de le faire des programmes tel que Génération Energie.

Le graphique ci-dessous, tiré du site Theatlas.com, révèle l’énergie primaire consommée depuis 1965 jusqu’en 2018. Comme vous pouvez le voir, la consommation (en équivalent de tonnes de pétrole) est passée de plus de 200 millions en 1970 à moins de 200 millions en 2018.

Crédits : Theatlas.com/ Carbon Brief

L’exploit est d’autant plus intiguant pour une simple raison : l’économie britannique a plus que triplé de 1965 à nos jours, ce qui signifie que la quantité d’énergie nécessaire pour assurer une même croissance économique a considérablement chuté.

L’intensité énergétique du Royaume-Uni durant les 50 dernières années. Pour générer 1 milliard de livres sterling (£) (PIB), l’économie du pays est passée d’une exploitation énergétique équivalent à 300’000 tonnes de pétrole à seulement 100’000. Crédits : Theatlas.com/ Carbon Brief

Cela s’explique par le fait que le Royaume-Uni a délaissé les industries à forte intensité énergétique, telles que le ciment et l’acier, pour privilégier les industries de services, telles que la finance et le conseil. Le remplacement des énergies fossiles par les énergies renouvelables est également de plus en plus bénéfique.

Lorsqu’un morceau de charbon ou un litre d’essence est brûlé, une grande partie de l’énergie générée est perdue sous forme de chaleur et seule une fraction est utilisée de manière productive. La production d’énergie renouvelable à partir de sources éoliennes, solaires et hydrauliques entraîne des pertes bien moins importantes, de la production à la consommation.

À LIRE AUSSI :
Selon une nouvelle étude, un avenir durable et équitable pour toute l’humanité est possible
L’économie du pays a plus que triplé, alors que ses émissions n’ont cessé de diminuer. Crédits : Theatlas.com/ Carbon Brief

Bien que le Royaume-Uni génère moins d’émissions qu’en 1890, il reste encore beaucoup à faire pour atteindre des niveaux acceptables pour l’environnement et qui tiennent compte de la situation climatique actuelle.

D’ailleurs, il faut préciser que ces données n’incluent pas les « émissions importées », c’est-à-dire les émissions produites par d’autres pays pour créer des biens que les Britanniques consomment (ces données étant difficiles à obtenir).

Mais le pays ne souhaite pas s’arrêter là : en effet, le gouvernement prévoit de réduire à zéro ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Sur le même sujet : Voici une chose simple que nous pourrions faire pour « annuler » des années d’émissions de CO2

Le taux d’émission de CO2 par livre sterling généré (du PIB), durant les 50 dernières années. Crédits : Theatlas.com/ Carbon Brief

Bien sûr, plus un pays se rapproche du « zéro émission », plus il est difficile de réduire ces dernières. Malgré tout, le Royaume-Uni devance de nombreuses autres grandes économies développées en matière de réduction des gaz à effet de serre.

À LIRE AUSSI :
La plus grande ferme solaire au monde sera construite en Australie

Bien que la transition énergétique du pays (vers le renouvelable) soit donc assez exemplaire, le type de transition économique ayant permis d’engendrer une telle baisse de consommation n’est pas forcément un modèle applicable à d’autres nations. En effet, une économie se développant davantage dans les services nécessite davantage de ressources industrielles externes, ce qui en quelque sorte, déporte la consommation ailleurs (dans d’autres pays souvent économiquement moins développés).

Plus d'articles
découverte cercueils intacts egypte
Treize cercueils en parfait état découverts en Égypte