La protection par temps d’épidémie suppose l’application stricte des gestes barrières mis en place par les autorités sanitaires. S’isoler, se laver régulièrement les mains à l’eau coulante, éviter les « fake news » ou encore porter les équipements de protection individuelle, ce sont là quelques-unes des mesures d’hygiène mises en place. Le respect formel de ces stipulations peut permettre de circonscrire l’évolution d’une maladie par le biais de la contamination. Faisons un point sur ces astuces qui aident à se protéger en protégeant les autres.

S’isoler ou rester chez soi

L’une des mesures les plus efficaces pour se protéger en temps d’épidémie consiste à s’isoler en restant chez soi. Le principal avantage du confinement est qu’il vous empêche de vous mélanger aux personnes potentiellement malades que vous pourrez croiser sur votre chemin. Il faut dire qu’un contact physique avec une personne malade ou un espace préalablement occupé par celui-ci augmente dangereusement les risques de contamination. C’est pour cette raison que les autorités conseillent de rester le plus possible à la maison et de ne sortir que pour nécessité impérieuse. En cas de besoins essentiels : faire ses courses, aller travailler ou se rendre à l’hôpital, prenez la peine d’arborer les équipements de protection. Ceux-ci peuvent vous aider à vous protéger si, sans le savoir, vous entrez en contact avec une personne malade.

Appliquer les gestes barrières

De nombreux gestes aident à barrer la route à la propagation d’une maladie en période d’épidémie. Dans de tels environnements, le respect de certaines mesures, selon les spécialistes permet de stopper la propagation du virus ou du microbe responsable de l’épidémie. Il est par exemple conseillé aux populations de se laver régulièrement les mains.

Des démonstrations faites par les spécialistes ont révélé que ce n’était malheureusement pas la chose la mieux maîtrisée. Pourtant, ce geste se doit d’être répété autant de fois que possible avant par exemple la cuisson du repas, après un éternuement, un tour aux toilettes, un contact avec un animal ou si vous êtes de retour à la maison après une sortie.

Le processus en lui-même requiert rigueur et application. Il s’agit concrètement de se laver les mains avec une eau coulante comme celle d’un robinet. Pas moins de vingt secondes, c’est la durée minimale de cette opération. En plus de se frotter vigoureusement les paumes avec du savon, il est conseillé de se curer les ongles et de bien nettoyer les espaces entre les doigts. En outre, l’utilisation d’un gel ou solution hydroalcoolique permet de désinfecter les mains en détruisant tout microbe pouvant se loger à l’intérieur des lésions cutanées.

Aérer la maison, utiliser les mouchoirs jetables

Les mouchoirs peuvent être d’une aide précieuse en temps d’épidémie, surtout s’ils sont à usage unique. En effet, le recours à ces outils peut s’avérer utile au moment de tousser, d’éternuer ou de cracher. Utiliser un mouchoir dans ce contexte évite de faire courir des risques de contamination à ceux qui partagent la même pièce que la personne infectée. C’est pourquoi il est fortement recommandé d’utiliser un mouchoir jetable et de s’en débarrasser le plus tôt possible dans une poubelle fermée.

L’aération de la maison en période d’épidémie est une astuce sanitaire conseillée par les professionnels de la santé. L’objectif ici est de laisser passer l’air et la lumière du jour dans toutes les pièces de la maison. L’opération peut durer une quinzaine de minutes ou plus. Elle doit se faire de façon journalière et peut revêtir un caractère obligatoire si vous recevez la visite d’un parent ou d’un ami malade.

Utiliser les équipements de protection individuelle

Le port des masques ou cache-nez est une nécessité en période d’épidémie. L’usage de cet équipement de protection individuelle aide les personnes malades à protéger leurs voisins. Les masques chirurgicaux et d’autres types sont commercialisés en pharmacies et dans les boutiques spécialisées. Une personne saine peut aussi porter un masque pour se protéger des fluides émis par un malade au cours d’une conversation. Les masques de protection sont à usage unique et leur durée de vie est d’environ 4 heures.

Les gants jetables sont d’autres accessoires de protection. Ils permettent de se protéger en période d’épidémie. Peu importe le matériau utilisé : latex, vinyle, polymère ou polyéthylène, ils sont robustes et très solides. En matière de respect des règles d’hygiène et d’application des gestes barrières pour éviter la contamination, quoi de mieux que d’utiliser des gants jetables. Ils aident à se protéger en touchant les objets ou espaces communs et peuvent en plus être stérilisés pour une plus grande sécurité.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Éviter les « fake news »

Une autre précaution consiste à éviter le « bouche-à-oreille » et la prolifération de fausses informations. Elles émanent généralement des sources peu crédibles, inconnues et sont impossibles à vérifier. Elles se répandent sur internet via les réseaux sociaux comme une traînée de poudre. Par temps d’épidémie, elles deviennent virales et font courir de graves dangers aux populations.

En général, les « fake news » sont des créations ex nihilo, des inventions qui n’ont aucun fondement scientifique. Elles ont pour but d’encourager l’automédication, du reste, fortement déconseillée par les autorités sanitaires. En période d’épidémie, les « fake news » constituent un réel danger dont on doit se prémunir en évitant autant que faire se peut de les partager. Toute information utile permettant de soigner une maladie doit provenir des sources officielles connues. Le reste participe à la désinformation et doit être passé au crible de la raison à travers une véritable critique des sources.

Respecter les mesures de distanciation sociale

Un certain nombre de mesures prises par les autorités permettent aux populations de se protéger en période d’épidémie. Parmi celles-ci figurent en bonne place les mesures de distanciation sociale. Elles consistent entre autres à éviter les rassemblements de moindre importance et à ne pas trop fréquenter les lieux publics. La limitation des contacts avec les personnes du troisième âge ou à l’état de santé précaire est également conseillée.

Si vous vous retrouvez dans un endroit où il y a du monde (lieux de commerce, établissements financiers et autres), mettez une distance d’au moins deux mètres entre vous et vos voisins. Enfin, et ce n’est pas la moins importante, abstenez-vous de vous saluer par de vigoureuses poignées de mains, des baisers ou des accolades. Par ailleurs, si une sortie s’avère nécessaire ou revêt un caractère obligatoire, sortez en dehors des heures de grande affluence. Privilégiez l’usage des outils technologiques pour garder le contact avec vos proches. Toutes ces précautions sont d’une importance capitale, car elles peuvent vous aider à mieux vous protéger en temps d’épidémie.

Sur le même sujet : Vous vous sentez plus fatigué et anxieux que d’habitude pendant le confinement ? Voici pourquoi, et que faire pour se sentir mieux

Désinfectez la maison et ses alentours

Utilisez les produits antiseptiques pour vous protéger à travers une désinfection régulière de la maison. L’un des produits les plus couramment utilisés comme désinfectant par les ménages c’est l’eau de javel. Ce redoutable désinfectant contient du chlore, un composé chimique utilisé pour stériliser les instruments et les espaces en milieux hospitaliers. Son efficacité contre les virus, les bactéries et autres agents pathogènes, n’est plus à prouver. Pour un rendement optimal, l’eau de javel doit être diluée à l’eau froide. Le mécanisme de dilution recommandé par le Centre Pasteur est de 0,25 l d’eau de javel pour un litre d’eau. Mélanger l’eau de javel à l’eau chaude est formellement proscrit par les spécialistes. Outre que l’eau chaude contribue à atténuer les effets de l’eau de javel, des risques subsistent au plan sanitaire. En effet, ce mélange peut provoquer une réaction chimique et des dérivés chlorés, ayant des effets toxiques, peuvent se former.

Comment utiliser l’eau de javel ?

En période d’épidémie, la désinfection des surfaces ou objets usuels régulièrement touchés par les mains est obligatoire 1 à 2 fois par jour. Mélangez l’eau de javel à l’eau froide puis utilisez le liquide obtenu pour désinfecter en priorité les parties communes et les surfaces les plus exposées aux infections. Les poignées des portes, les interrupteurs, les rampes d’escalier, les claviers d’ordinateurs, les robinets, les télécommandes, les écrans de tablettes et de smartphones en sont quelques-uns.

Nettoyez et désinfectez également le plan de travail de votre cuisine au minimum une fois tous les jours. Attention, après avoir laissé agir l’eau de javel pendant cinq minutes, n’oubliez pas de repasser un chiffon humide sur la surface désinfectée. Cela permet de sécher le reste du composé chimique. Le sol de la maison doit être désinfecté chaque semaine en période d’épidémie. Il n’est pas nécessaire de désinfecter le linge encore moins les aliments. Les détergents utilisés pendant la lessive sont de véritables antimicrobiens. En outre, l’eau de javel est un produit chimique, ce qui implique sa dangerosité en cas de mauvaise utilisation comme de le mélanger aux aliments.

L’apport des équipements de protection n’est pas négligeable dans le combat mené pour se protéger contre la propagation d’une épidémie. Cependant, se ravitailler chez les professionnels vous préserve de mauvaises surprises comme la déchirure d’un gant ou d’un masque. Pour l’achat de vos équipements de protection, faites confiance à RS Components. Cette boutique en ligne vous propose une gamme variée de produits de qualité pour votre sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager via
Copier le lien