1.8K Partages

Au cours des dernières semaines, une importante épidémie de maladies pulmonaires liées au vapotage s’est propagée aux État-Unis, occasionnant plusieurs décès. Si actuellement les spécialistes n’ont pas encore formellement identifié les substances responsables de ces graves troubles pulmonaires, l’enquête se concentre particulièrement sur les adultérants et épaississants ajoutés aux produits de vapotage contenant du THC.

Les responsables de la santé du Kansas ont confirmé mardi le premier décès dans cet État dans le cadre d’une épidémie de graves maladies pulmonaires liées au vapotage ou à l’utilisation de cigarettes électroniques. C’est au moins le sixième décès rapporté dans le pays. Le résident du Kansas avait plus de 50 ans et avait des antécédents de problèmes de santé sous-jacents. Il a été hospitalisé avec des symptômes qui ont progressé rapidement.

Les responsables ont déclaré ne pas disposer d’informations détaillées sur les types de produits utilisés par le patient. L’enquête nationale n’a pas identifié de produits de vapotage ou de cigarettes électroniques spécifiques liés à tous les cas. De nombreux patients déclarent utiliser des produits de vapotage contenant des cannabinoïdes, tels que le THC, l’ingrédient actif de la marijuana. Le décès au Kansas est au moins le quatrième rapporté chez une personne d’âge moyen ou âgée.

Des produits de vapotage contenant du THC

Les responsables des comtés du Minnesota et de Los Angeles ont également signalé des décès chez les personnes âgées la semaine dernière. Le patient du Minnesota avait plus de 65 ans et est décédé en août après une hospitalisation longue et compliquée. Des responsables ont déclaré que le patient avait des antécédents de maladie pulmonaire sous-jacente, avait été hospitalisé pour une lésion pulmonaire grave évoluant pour inclure d’autres affections et avait découvert que la lésion pulmonaire était associée au vapotage de produits au THC illicites.

Les responsables de la santé de l’Oregon ont déclaré la semaine dernière qu’un adulte d’âge moyen décédé des suites d’une grave maladie respiratoire à la fin du mois de juillet avait utilisé une cigarette électronique contenant de l’huile de marijuana provenant d’un revendeur légal. C’était le premier décès lié à un produit de vapotage acheté dans un point de vente public.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

L’Illinois et l’Indiana ont signalé des décès chez les adultes mais les responsables n’ont pas fourni d’informations sur leur âge ni sur le type de produits utilisés. Les autorités sanitaires des États et fédérales se concentrent sur le rôle des contaminants ou des substances contrefaites en tant que cause probable de maladies pulmonaires liées au vapotage — il existe au moins 450 cas possibles dans 33 États.

Sur le même sujet : États-Unis : premier décès d’une personne dû à une maladie pulmonaire potentiellement liée au vapotage

Adultérants et épaississants : des responsables potentiels

Les responsables limitent les possibles coupables aux adultérants dans les produits de vapotage supposés contenir du THC. L’apparition soudaine de ces maladies mystérieuses et les symptômes graves et distinctifs des patients ont amené les investigateurs à se concentrer sur les contaminants plutôt que sur les produits de vapotage standard largement utilisés depuis de nombreuses années.

L’huile dérivée de la vitamine E, appelée acétate de vitamine E, est un potentiel candidat. Les enquêteurs de la Food and Drug Administration américaine ont découvert l’huile dans des produits au cannabis, dans des échantillons recueillis sur des patients décédés aux États-Unis. Ce même produit chimique a également été trouvé dans presque tous les échantillons de cannabis utilisé par les patients tombés malades à New York au cours des dernières semaines.

Lundi, des responsables de l’État de New York ont ​​annoncé qu’ils délivraient des assignations à comparaître à trois entreprises identifiées par le département comme vendant des agents épaississants contenant une forte teneur en vitamine E pouvant être utilisés dans les produits de vapotage contenant du THC vendus au marché noir. En effet, les dealers utilisent des agents épaississants pour diluer l’huile de THC dans les produits de rue et les produits illicites.

Sources : New York Department of Health

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.8K Partages
1.8K Partages
Partager via
Copier le lien