1.6K Partages

En Caroline du Nord, un américain est décédé après avoir inhalé un dangereux amibe lors d’une baignade dans un lac d’un parc aquatique local. Agé de 59 ans, il est tombé malade peu de temps après avoir nagé dans le lac artificiel Fantasy Lake situé dans le comté de Cumberland (le 12 juillet), selon le New York Times.

Hospitalisé peu de temps après l’infection, l’homme a été testé positif pour Naegleria fowleri, un organisme unicellulaire naturellement présent dans les eaux douces et chaudes telles que les lacs et les rivières, a déclaré dans un communiqué le ministère de la Santé et des Services sociaux de Caroline du Nord (NCDHHS).

Selon le NCDHHS, la plupart des infections surviennent en particulier pendant les mois d’été, après une période de chaleur prolongée, ce qui augmente la température de l’eau. Aux États-Unis, les États du sud du pays sont les plus concernés par ce type d’infection.

Le fait de simplement ingurgiter Naegleria fowleri dans l’eau ne cause pas d’infection. Par contre, si l’eau contenant l’amibe remonte dans le nez, l’organisme peut pénétrer dans le cerveau et être fatal. Cette amibe est connue pour littéralement détruire le tissu cérébral, ce qui entraîne un gonflement du cerveau et généralement la mort.

De 1962 à 2018, il n’y a eu que 145 cas de N. fowleri rapportés aux États-Unis, selon le NCDHHS. Les infections sont donc extrêmement rares, bien qu’elles aient un taux de mortalité élevé (4 survivants sur les 145 cas recensés).

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

« Nos pensées vont à la famille et aux proches », a déclaré l’épidémiologiste Zack Moore dans le communiqué. « Les gens doivent savoir que cet organisme est présent dans les lacs, les rivières et les sources chaudes d’eau douce de Caroline du Nord. Veillez donc à nager ou à pratiquer des sports nautiques avec précaution ».

Comme le rappellent les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), il n’existe pas encore de test permettant de détecter rapidement la présence de Naegleria fowleri dans l’eau. L’identification de l’organisme peut prendre des semaines. Cela signifie que les personnes désirant nager dans des eaux douces et chaudes doivent être conscientes du fait qu’il existe un risque d’infection, bien que faible, expliquent les CDC.

Sujet similaire : Un streamer chinois meurt après avoir ingéré un gecko et un scolopendre

Si vous voulez un jour vous baigner dans des eaux douces et chaudes, vous pouvez éviter que l’eau remonte dans le nez en le gardant fermé à l’aide de pinces nasales, ou simplement en gardant la tête hors de l’eau. Il est aussi envisageable de réduire les risques en évitant de se baigner dans des eaux douces et chaudes pendant les périodes de fortes températures et de bas niveaux d’eau, a déclaré le NCDHHS.

En 2016, une jeune femme de l’Ohio, âgée de 18 ans, est décédée des suites d’une infection à Naegleria fowleri, après avoir fait du rafting en eaux vives dans un centre de loisirs en plein air de Caroline du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.6K Partages
1.6K Partages
Partager via
Copier le lien