Cette année nous aurons la chance de pouvoir observer des événements vraiment fantastiques dans notre ciel. Les personnes situées en Asie du Sud-Est et en Afrique seront les plus chanceuses et verront au mieux les éclipses solaires. Quant à l’Australie, l’Europe et les États-Unis, ils pourront observer des magnifiques pluies de météorites (et pas que!).

Alignement planétaire

20 janvier au 20 février

Mercure, Venus, Saturne, Mars et Jupiter seront visibles à l’oeil nu ! C’est la première fois depuis 2005, et nous n’avons même pas besoin de télescope pour pouvoir les voir.

Pour observer au mieux ce phénomène : levez-vous tôt ! Le moment parfait se situe à environ une heure avant le lever du Soleil. Ensuite, choisissez une zone dégagée au maximum entre le sud-est et le sud-ouest, et admirez le spectacle !

Alignement des planètes, vues à l’oeil nu.

 

Jupiter en opposition

8 mars

Ce jour-là sera le meilleur pour observer la géante de gaz, car elle sera directement alignée avec le Soleil et la Terre. Un peu comme lors d’une pleine lune, Jupiter sera totalement illuminée par le soleil, ce qui fera apparaître la planète bien plus brillante qu’à son habitude. Avec des jumelles, vous pourrez sans autre discerner les quatre plus grandes lunes (galiléennes) alignées de chaque côté de la planète.

Les quatre satellites galiléens de Jupiter : Io, Europe, Ganymède et Callisto.

 

Éclipse solaire totale

9 mars

L’éclipse solaire totale sera visible depuis le centre de l’Indonésie et certaines îles du Pacifique. Les régions voisines telles que le nord de l’Australie, et le sud de l’Asie, verront une éclipse partielle.

Cheminement prédit par la NASA ici.

 

Eta Aquarides (pluie d’étoiles filantes)

6 et 7 mai

Cette pluie de météorite est particulièrement intéressante car elle est composée jusqu’à 60 météorites par heure à son apogée dans l’hémisphère sud (l’hémisphère nord en verra la moitié uniquement). Pour pouvoir l’observer, il faut regarder du côté de la constellation du Verseau.

 

Transit de Mercure devant la Soleil

9 mai

Mercure va passer entre le Soleil et la Terre, ainsi nous pourrons observer son disque sombre sur la surface du soleil. Il n’y aura pas d’autre transit de Mercure avant 2019, et le prochain sera en 2039.

Bien entendu, cela ne peut être vu qu’avec des lunettes de protection spécialisées et un télescope (y compris un appareil a sténopé). Presque tout le monde pourra observer cet événement, sauf en Australie.

 

Lune bleue

21 mai

Étant une quatrième et supplémentaire pleine lune de la saison, la lune bleue est un événement plutôt rare ! À chaque saison vous pouvez apercevoir 3 pleines lunes, mais comme le cycle lunaire est d’exactement 29,53 jours, cela veut dire qu’il y a en moyenne tous les 2,7 ans une pleine lune supplémentaire (mais cela n’a rien à voir avec la couleur qui change !).

En plus, à cette occasion, Mars sera visible un peu au dessous de la lune.

Ne vous attendez pas à ce que la Blue Moon (lune bleue) soit bleue.

lune bleue mars

La Lune bleue du 21 mai 2016, avec Mars situé juste en dessous (oui, le petit point lumineux sous la Lune est bel et bien Mars) ! Crédit : TrustMyScience

Mars en opposition

22 mai

Le Soleil et Mars seront alignés avec la Terre, depuis celle-ci Mars sera un point rouge dans le ciel étoilé. Il faudra utiliser un télescope de 20 à 25 cm pour pouvoir distinguer les tâches sombres sur la surface de Mars.

 

Saturne en opposition

3 juin

Saturne sera en ligne directe entre le Soleil et la Terre, ce qui signifie qu’elle se lèvera à l’est, au moment où le Soleil se couchera à l’ouest. Saturne sera d’une brillance extrême à ce moment-là ! Un télescope d’une certaine taille sera cependant nécessaire pour pouvoir observer les fameux anneaux.

Saturne.

 

Les Perséides

12 et 13 août

Avec environ 60 météorites par heure, les Perséides sont une pluie de météorites fantastique, car la Terre passe à travers les débris de la comète Swift-Tuttle. Regardez en direction de la constellation de Persée pour les apercevoir.

 

Conjonction de Vénus et Jupiter

27 et 28 août

Deux des planètes les plus brillantes de notre système solaire vont apparaître dans nos cieux durant le mois d’août. Elles seront au plus proche (conjonction) juste après le coucher du soleil en Occident, le 27 août.

 

Éclipse solaire annuelle

1er septembre

La lune sera un peu plus éloignée de la terre que lors de l’éclipse du 9  mars, signifiant qu’elle ne couvrira pas totalement le Soleil cette fois-ci. Nous pourrons voir un anneau de feu vif autour de la lune.

Un anneau pour…

L’éclipse passera par le Congo, la Tanzanie et le Madagascar, avant de se terminer dans l’Océan Indien. Une éclipse partielle pourra tout de même être perçue par les pays Africains avoisinnant.

Cheminement prédit par la NASA ici.

 

Supermoons

La première supermoon de l’année (quand la lune est au plus près de la Terre !) sera visible le 16 octobre. Nous aurons la chance de la voir plus grande dans le ciel et aussi plus brillante qu’à son habitude lors d’une pleine lune ordinaire. La deuxième supermoon aura lieu le 14 novembre, et la troisièmme (et dernière) le 14 décembre.

Un beau moyen de terminer l’année, la tête tournée vers la beauté de la lune.

 

Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive, vous pouvez également aller jeter un œil (ou les deux) ici pour encore plus de choses à observer et découvrir.

Image de titre : « Space Series 01 » par Marisa Erven

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.