Agé aujourd’hui d’environ 5 milliards d’années, le Soleil est au milieu de sa vie. Une vie paisible qui se terminera un jour et par conséquent, toutes les planètes telluriques orbitant autour de lui le suivront dans sa mort. En effet, dans quelques milliards d’années, le Soleil entamera une série de transformations spectaculaires, avant de mourir.

La fin du monde est un processus lent à l’échelle humaine qui a déjà commencé et aboutira à l’anéantissement de la Terre d’ici 5 milliards d’années environ. En effet, les chercheurs spécialisés sur l’évolution des étoiles savent que celles-ci naissent et meurent en adoptant de nouvelles formes et caractéristiques qui engendrent de profonds changements dans leur environnement spatial.

La naissance du Soleil

L’histoire de notre Soleil débute dans la région du Bras d’Orion, à 28 000 années-lumière du centre de notre galaxie, la Voie Lactée. Il y a des milliards d’années, une supernova arrivant en fin de vie explose, engendrant un gigantesque nuage composé essentiellement d’hydrogène et d’hélium mais aussi de poussières.

À un moment donné, le nuage subit une perturbation qui le comprime légèrement, jusqu’à ce qu’il atteigne ce que l’on appelle « la masse de Jeans » (qui décrit le phénomène d’effondrement gravitationnel : contraction d’un corps massif sous l’effet de sa propre attraction gravitationnelle).

En effet, lorsque le nuage atteint la masse de Jeans, il s’effondre sur lui-même en se fragmentant en plusieurs parties (qui s’effondrent également chacune à leur tour, jusqu’à atteindre une taille minimale qui ne permet plus de poursuivre le processus). Tout en s’effondrant, la température et la pression augmentent au point de donner naissance à ce que l’on appelle une « protoétoile ».

Une protoétoile est la phase durant laquelle la contraction gravitationnelle d’un nuage permet d’augmenter la température au point d’atteindre le seuil de déclenchement de la réaction thermo nucléaire. Durant cette phase, qui s’étend sur plusieurs millions d’années, la protoétoile continue à absorber les gaz dans son environnement proche et c’est lorsque le coeur atteint la température de 10 millions de degrés que la réaction thermonucléaire s’amorce, faisant passer la protoétoile au stade d’étoile.

Et le reste du système solaire dans tout ça ?

La force de gravitation finit par avoir raison d’une petite partie du nuage géant qui se transforme peu à peu en un disque de gaz et de poussière, tournoyant avec comme point central, le futur Soleil. La protoétoile est une grande consommatrice de matière mais il en reste suffisamment pour constituer un véritable cortège de planètes, lunes, comètes, astéroïdes et autres planètes naines…

Tous ces astres se forment en même temps que le Soleil, par accrétion sous l’influence de la gravitation. Il y a environ 4,5 milliards d’années, le processus de formation du Soleil et des planètes s’achève : un nouveau système solaire vient de naître dans l’Univers.

Cinquante millions d’années après l’amorce de sa formation, le Soleil passe au stade de séquence principale. Durant 10 milliards d’années, il va transformer les molécules d’hydrogène le constituant en molécules d’hélium par réaction thermonucléaire, devenant continuellement plus chaud et lumineux au rythme d’environ 10 % à chaque milliard d’années. La vie calme qu’il aura mené pendant ce temps permettra à une autre forme de vie, d’éclore sur une planète située à 150 millions kilomètres de là, la Terre.

Les événements menant à la mort du Soleil

Sans le Soleil, la vie sur Terre serait inimaginable. Comme nous le savons, notre étoile n’est pas éternelle. Elle est vouée à mourir après avoir subi diverses transformations. Selon les estimations, elle devrait devenir une étoile géante rouge dans quelques 5 milliards d’années. Ce changement d’état surviendra une fois que le Soleil aura consommé tout l’hydrogène de son noyau…

Les derniers instants sur Terre seront invivables. Les températures augmenteront jusqu’à atteindre plusieurs milliers de degrés. Les créatures terrestres chercheront refuge dans l’eau mais les océans deviendront tellement chauds qu’ils tueront toutes formes de vie complexe. Les montagnes, quant à elles, fondront littéralement.

cycle de vie soleil naine blanche géante rouge étoile mort du soleil

Après avoir épuisé l’hydrogène de son noyau et entamé celui qui constitue l’enveloppe extérieure de son noyau, le Soleil débutera une nouvelle étape de sa vie qui mènera à sa mort. Ses couches externes commenceront à se dilater progressivement au point d’augmenter d’un facteur de 200, la taille de notre étoile. Crédits : Wikipédia

Au passage, le Soleil absorbera les planètes Mercure, Vénus ainsi que la Terre. Se transformant ensuite en une géante rouge, il deviendra très lumineux bien que sa température soit plus basse que durant la séquence principale. En manque d’hydrogène, c’est avec l’hélium accumulé pendant 10 milliards d’années en son coeur qu’il continuera le processus nucléaire.

Il le transformera en molécules de carbone et d’oxygène. Cette phase transitoire et instable, conduira irrémédiablement à l’effondrement du noyau sur lui-même donnant ainsi naissance à une naine blanche. Quant aux couches supérieures, elles seront expulsées par la pression de radiation émise pour former ce que l’on appelle les nébuleuses planétaires.

Très chaude au départ, la naine blanche finira par se refroidir avant de s’éteindre définitivement au bout de plusieurs milliards d’années.

Assistez à la mort du Soleil avec cette vidéo de simulation étonnante !

Plus sur notre étoile, le Soleil :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share