La NASA vient de publier des nouvelles photos ultraviolettes de Mars capturées par le vaisseau spatial MAVEN (Mars Atmosphere and Volatile Evolution). Ces photographies montrent l’atmosphère unique de la planète rouge, sa formation de nuages, et ses lueurs nocturnes.

Ces nouvelles photographies sont les premières dans leur genre et fournissent aux chercheurs des images très détaillées de ce qu’ils veulent observer et étudier.

« Le vaisseau MAVEN a obtenu des centaines d’images de ce type durant ces derniers mois, nous offrant les meilleures photographies ultraviolettes en haute résolution de Mars ayant jamais existé », s’est exclamé Nick Schneider, l’un des chercheurs de l’Université du Colorado, à Boulder.

L’une des photos des plus intéressantes est celle qui présente les lueurs nocturnes de Mars, provenant d’émissions de monoxyde d’azote (NO). Ces lueurs nocturnes apparaissent lorsque le côté sombre de la planète émet encore de la lumière, même s’il n’y a plus de source lumineuse extérieure, et ce grâce à des réactions chimiques se produisant dans l’atmosphère, de l’autre côté de la planète. « L’atmosphère nocturne de Mars émet de la lumière dans l’ultraviolet, qui est due à des réactions chimiques qui débutent dans l’atmosphère située du côté éclairé de la planète », explique l’équipe.

nasa maven ultraviolet mars atmosphère lumière nocturne

Cette image de l’atmosphère nocturne de Mars nous montre, grâce aux ultraviolets, les émissions de monoxyde d’azote (NO). Les émissions ici sont représentées en fausses couleurs. Image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/MAVEN/University of Colorado

« La lumière ultraviolette provenant du Soleil décompose les molécules de dioxyde de carbone et d’azote, et les atomes résultants sont transportés autour de la planète, à haute altitude, grâce aux vents différents vents présents », ajoutent-ils. Lorsque les vents diurnes retombent, ces atomes descendent plus près de la surface de la planète et c’est à ce moment-là que l’azote et l’oxygène s’entrechoquent, formant du monoxyde d’azote (NO) et relâchant de ce fait l’énergie aperçue par l’équipe.

Les scientifiques de la NASA avaient déjà émis l’hypothèse que Mars pouvait créer une lueur de nuit, mais c’est la première fois qu’ils ont obtenu des preuves photographiques de ces lueurs !

Sur les photos diurnes, les scientifiques de l’équipe ont expliqué qu’ils étaient en mesure de voir comment l’atmosphère martienne changeait avec les saisons. En effet, ils ont pu observer le pôle Sud de la planète rouge lorsque le printemps s’est installé, leur offrant un regard unique sur la manière dont se forme et déforme l’ozone sur Mars.

L’image en fausses couleurs ci-dessous, met en évidence la concentration d’ozone autour du pôle Sud (en rose) :

nasa maven pole sud mars ultraviolet ozone

Cette image ultraviolette proche du pôle Sud de Mars a été prise par le vaisseau MAVEN le 10 Juillet 2016 et montre l’atmosphère et la surface au cours du printemps austral. Les régions sombres montrent des surfaces rocheuses de la planète tandis que les régions plus brillantes sont dues à des nuages, de la poussière et de la brume. La région blanche centrée sur le pôle est du dioxyde de carbone gelé (glace sèche) sur la surface de la planète. Image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/MAVEN/University of Colorado

« L’ozone est détruit quand il y a une présence de vapeur d’eau : alors celui-ci s’accumule dans la région polaire hivernale, là où la vapeur d’eau a gelé », explique l’équipe. « L’image montre l’ozone qui dure jusqu’au printemps, ce qui indique que les vents globaux freinent la propagation de la vapeur d’eau à travers le reste de la planète dans la région polaire hivernale », ajoutent-ils.

Le vaisseau MAVEN a également observé la formation des nuages autour des volcans gigantesques de Mars. Avec ces nouvelles images et données, l’équipe pense qu’ils seront bientôt en mesure d’en comprendre plus quant à la formation des vapeurs d’eau sur la planète rouge.

Ci-dessous, les couleurs claires représentent les nuages et la tâche très sombre nous montre Olympus Mons, le plus haut volcan de Mars (et du système solaire).

nasa maven mars eau vapeur ultraviolet olympus mons volcan roche

Le vaisseau MAVEN a pu obtenir ces images de formations de nuages sur Mars les 9 et 10 juillet 2016. L’Olympus Mons, le plus haut volcan de Mars, est la tâche sombre située en haut à gauche. Les tâches claires sont des nuages. Nous voyons également qu’un petit nuage surplombe l’Olympus Mons. Image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/MAVEN/University of Colorado

Toutes ces images ont pu être réalisées grâce au fait que le vaisseau MAVEN est capable de prendre des photos globales, soit des images de l’ensemble de la planète, dans l’ultraviolet et sur une base régulière. Cela permet aux scientifiques d’observer les changements de manière optimale.

« L’orbite elliptique de MAVEN est optimale », déclare Justin Deighan, membre de l’équipe. « Le vaisseau peut monter assez haut pour prendre des photos globales, mais orbite tout de même assez vite afin de prendre de multiples photographies avec des points de vue différents durant le cours d’une journée », ajoute-t-il.

VIDÉO : Les formations nuageuses sur Mars, capturées par le vaisseau spatial MAVEN de la NASA

Sources : NASAMAVEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.