Le fondateur de SpaceX, Elon Musk, a annoncé que l’entreprise de vol spatial prévoyait d’envoyer deux citoyens en orbite autour de la Lune, l’année prochaine !

L’ère des vols spatiaux commerciaux est arrivée, mais ce n’est pas facile et ce n’est pas non plus bon marché. Heureusement, durant ces dernières années, un certain nombre d’entreprises de vols spatiaux ont intensifié les recherches dans le domaine et ont accéléré le développement de fusées réutilisables de façon exponentielle. C’est le cas d’entreprises telles que SpaceX, d’Elon Musk, ou encore de Blue Origin, de Jeff Bezoz.

Grâce à cela, le coût de lancement de ces fusées a considérablement diminué, offrant ainsi davantage de possibilités de quitter la planète Terre et d’explorer le cosmos. Il faut savoir qu’en 2012, SpaceX est devenue la toute première entreprise spatiale privée à livrer des cargaisons de ravitaillement à la Station spatiale internationale (ISS), (auparavant, cet exploit était du ressort d’entreprises gouvernementales à travers le monde). À l’heure actuelle, la société travaille sur le vaisseau Dragon Crew, un engin spatial de nouvelle génération qui est conçu pour transporter des êtres humains jusqu’à l’ISS. SpaceX prévoit également d’envoyer l’Homme sur Mars, un jour. Selon Elon Musk, nous pourrons nous y rendre d’ici quelques dizaines d’années.

Il est fort probable que le futur des voyages spatiaux privés soit mené par des entreprises telles que SpaceX. En effet, le fait de pouvoir réutiliser avec succès les propulseurs est un immense avantage, car cela réduit les coûts des lancements de manière considérable. Un élément que les agences gouvernementales avaient échoué à mettre en place. Grâce à cela, il n’y a donc plus besoin de construire entièrement une toute nouvelle fusée pour chaque mission. La réutilisation de ces pièces réduirait le coût des lancements de fusées d’environ 30 %, selon Gwynne Shotwell, de SpaceX.

Elon Musk affirme que de telles fusées réutilisables sont la clé pour qu’une entreprise spatiale de ce type soit viable : « Un véhicule entièrement réutilisable n’a jamais été créé auparavant. C’est vraiment la percée fondamentale nécessaire pour révolutionner l’accès à l’espace. Si l’on peut comprendre comment rendre des fusées efficacement réutilisables tout comme les avions le sont, le coût d’accès à l’espace sera fortement réduit », explique-t-il.

Blue Origin partage la même opinion quant aux fusées réutilisables, appelant cette technologie le « saint Graal de l’arsenal des fusées ». Après le premier atterrissage de New Shepard, la fusée réutilisable de Blue Origin, Bezos annonçait : « Je crois que c’est un nouvel âge d’or de l’exploration spatiale. Le premier âge d’or, c’était les années 60. Nous sommes à la veille d’une nouvelle ère dans le domaine des fusées. Je crois qu’un jour, toutes les fusées posséderont un train d’atterrissage ».

Cela signifie qu’il pourra y avoir des lancements plus fréquents et moins chers. Ce qui implique également un progrès plus rapide concernant les vols spatiaux, ainsi que l’accroissement des missions d’exploration du cosmos. Hier, Elon Musk a déclaré que SpaceX allait envoyer deux citoyens privés autour de la Lune. L’entreprise a annoncé dans un communiqué que les deux clients ont « déjà payé un acompte important » pour une mission autour de la Lune. Une formation initiale, des tests de santé ainsi qu’un programme de remise en forme seront effectués plus tard, cette année.

Finalement, il s’agit de la première mission habitée vers la Lune, depuis celle d’Apollo 17, menée par la NASA en décembre 1972. SpaceX souhaite souligner l’importance de leur mission : « Comme les astronautes d’Apollo avant eux, ces individus vont voyager dans l’espace avec l’espoir et les rêves de toute l’humanité, poussés par l’esprit universel humain porté vers l’exploration ».

L’entreprise a également clarifié la nature du projet : « SpaceX a été approchée pour envoyer deux citoyens privés autour de la Lune, à la fin de l’année prochaine. Ils ont déjà versé un acompte important pour la mission… Nous allons effectuer des tests de santé et un programme de remise en forme, ainsi qu’une formation initiale plus tard cette année. Des informations supplémentaires seront dévoilées concernant les équipes de vol, une fois leur accord donné et que les résultats des tests de santé auront été positifs », explique SpaceX.

Cette année, SpaceX prévoit de lancer le vaisseau Dragon Crew vers l’ISS, sans équipage embarqué. Ensuite, lors d’une mission ultérieure, le vaisseau Dragon Crew sera envoyé vers l’ISS avec cette fois un équipage à son bord, durant le premier trimestre 2018. Puis par la suite, l’entreprise se concentrera sur sa mission vers la Lune !

Sources : SpaceXNASABlue Origin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.