« Hubble », ce télescope spatial dont on entend si souvent parler ! Développé par la NASA, il est opérationnel depuis 1990 ! Son miroir de grande taille (2,4 mètres de diamètre) lui permet de restituer des images avec une résolution sans pareille. Il est également capable d’observer, à l’aide d’imageurs et de spectroscopes, dans l’infrarouge proche et l’ultraviolet. Voici donc 5 découvertes par le fameux télescope depuis sa création :

1. L’expansion de l’univers mesurée

À la fin des années 1920, l’astronome Edwin Hubble découvre l’expansion de l’Univers. La vitesse de cette expansion restera longtemps théorique et incertaine : entre 50 et 100 km/s par mégaparsec (un mégaparsec équivaut à un million de parsec). Enfin en 2001, le télescope Hubble permet de préciser sa valeur (dite « taux d’expansion ») autour de 70 km/s/Mpc, ce qui permet de valider la théorie de l’expansion de l’univers.

2. Les trous noirs

C’est en 1992 que le télescope spatial a obtenu les premières images nettes des abords de trous noirs géants dans d’autres galaxies !

trou noir, hubble, trou, noir, premier, image, espace, création, découverte,

C’est dans le centre de la galaxie NGC 4261, située à 45 million d’années lumières de la Terre, que la première image d’un trou noir par le télescope spatial Hubble a pu être prise, en novembre 1992. La longueur de l’image de gauche représente 88’000 années lumières (soit 380 secondes d’arc) et le trait sous l’image de droite, représente 400 années lumières (soit 1,7 secondes d’arc). Crédits : Hubble/NASA

3. Les sursauts de rayons gamma (SRG)

Depuis le début des années 1970, les sursauts gamma, ces étranges flashs de lumière perçus dans tout l’univers demeuraient une énigme. C’est en 1998 que le télescope Hubble a permis pour la première fois de voir qu’il s’agissait d’explosions d’étoiles dans d’autres galaxies.

4. Les exoplanètes explorées

Dès 2002, grâce à la précision de son spectrographe, le télescope révèle plusieurs éléments (notamment de l’hydrogène et du sodium) qui composent l’atmosphère de l’exoplanète HD 209458b.

5. L’univers lointain sondé

Dès 1995, avec les clichés qu’on appelle « Hubble Deep Field » (champ profond), le télescope spatial a permis d’avoir un aperçu sans précédent sur la structure de l’univers, montrant par milliers les galaxies les plus lointaines de l’univers dans l’espace et dans le temps…. !

DeepField_mini

Le Champ profond de Hubble (région de l’hémisphère nord de la sphère céleste située dans la constellation de la Grande Ourse) couvre à peu près 30 millionièmes de la surface du ciel, et contient environ 3 000 galaxies de faible luminosité ! Image en résolution originale. Crédits : Hubble/NASA

Et le successeur de 2014, le « Hubble Ultra Deep Field » (champ ultra-profond), fascine tout autant.

HUDF

Le champ ultra-profond de Hubble est une photographie d’une petite partie de la région de l’hémisphère sud de la sphère céleste située dans la constellation du Fourneau. La photographie est le résultat d’une accumulation de données recueillies par le télescope spatial. Image en résolution originale. Crédits : Hubble/NASA.

 

hubble, nasa, galaxie, andromede, andromeda

N’oublions pas LA photo de la galaxie d’Andromède prise par le télescope Hubble : photo qui est littéralement la plus grande, et possédant la meilleure des qualités qui puisse exister à ce jour ! Image en résolution originale (attention, c’est grand, très grand). Crédits : Hubble/NASA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share