1.6K Partages

Des chercheurs de l’Université de l’Australie occidentale et du Western Australian Museum ont découvert 56 nouvelles espèces d’arachnides, appelées schizomides, dans la région de Pilbara, en Australie occidentale.

À noter que les schizomides mesurent généralement moins de 5 mm, mais ont parfois une taille allant jusqu’à 10 mm. La nouvelle étude australienne a révélé que toutes les nouvelles espèces, à l’exception d’une espèce vivant en surface dans le parc national de Karijini, vivent sous terre, ce qui les rend difficiles à découvrir et à étudier.

« Bien que notre équipe de recherche n’ait pas encore officiellement désigné la nouvelle espèce, nous sommes tout de même en mesure d’utiliser des séquences d’ADN et des caractéristiques physiques pour déterminer qu’il y avait au moins 56 nouvelles espèces d’arachnides », a expliqué le chercheur principal, le Dr Kym Abrams, de la Faculté des sciences biologiques de l’UWA.

À l’heure actuelle, la faune australienne nommée et connue compte 53 espèces de schizomides. La découverte de ces chercheurs a donc doublé ce nombre ! « Il en existe environ 350 espèces dans le monde. Une fois que nous aurons décrit ces nouvelles espèces, l’Australie comptera environ un tiers de la faune schizomide connue », a ajouté Abrahams.

arachnide

Une des nouvelles espèces d’arachnides découvertes en Australie occidentale. Crédits : WA Museum

Ces arachnides possèdent de longues pattes antérieures en forme de « fouet », qu’elles utilisent presque comme une canne : en effet, comme ces créatures n’ont pas d’yeux, elles « tapent » dans leur environnement avec leurs très longues pattes ressemblant à des antennes. Selon les chercheurs, ces arachnides ressemblent à un croisement entre une araignée et un criquet. « Nous pensons qu’il y a très probablement beaucoup plus d’espèces qui existent, nous n’avons pu échantillonner que quelques sites », a ajouté Abrams.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Vous aimerez également : Découverte d’un serpent rare à trois yeux en Australie (forcément)

Abrams a également déclaré que l’Australie occidentale était déjà mondialement reconnue comme zone importante quant à la faune souterraine, avec environ 4000 espèces différentes connues à l’heure actuelle. « Cette découverte de plusieurs nouvelles espèces de schizomides nous montre une fois encore à quel point la faune est unique et très diversifiée », a ajouté Abrams.

De plus, il est important de savoir qu’à l’heure actuelle, il y a 10 espèces de schizomidés sur la liste de la faune menacée en Australie occidentale (ces 10 espèces sont soit listées comme vulnérables, soit en voie de disparition) car elles vivent dans des habitats vulnérables aux perturbations et à la destruction, résultant en une perte de l’habitat.

« Cela étant dit, les sociétés minières suivent divers protocoles pour gérer leurs sites de manière à préserver un habitat et mènent des enquêtes de suivi pour s’assurer que les animaux survivent encore dans leurs logements. La préservation de l’habitat est importante car les schizomides souterrains sont si bien adaptés aux environnements sombres et humides qu’ils ne peuvent pas survivre à la surface et ne peuvent donc pas se déplacer vers un nouvel habitat si celui actuel est détruit », a expliqué Abrams.

Source : University of Western Australia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.6K Partages
1.6K Partages
Partager via
Copier le lien