Les bouteilles jetées en mer sont l’une des plus vieilles formes de communication humaine. Cependant, elles sont parfois utilisées dans la poursuite d’un tout autre objectif. Il y a plus d’un siècle, la marine scientifique allemande a essaimé des milliers de bouteilles destinées à étudier les courants océaniques. Un de ces objets au contenu singulier vient d’être retrouvé sur une plage australienne.

Une bouteille et son message, datant de 1886, ont été retrouvés à demi-enterrés dans le sable d’une plage de l’ouest australien. Selon les indications du papier, l’ensemble a été jeté par dessus bord il y a 132 ans et à 950 km des côtes australiennes, depuis un bateau traversant les eaux de l’Océan Indien. Tonya Illman, habituée de la plage et auteure de la découverte, a trouvé la vieille bouteille de gin en janvier, à 50 mètres du rivage au niveau de la ligne de marée sur l’île de Wedge.

Bien que dépourvue de bouchon, la bouteille et son message, étaient en grande partie indemnes. Loin des clichés entourant l’imaginaire des « bouteilles à la mer », l’objet faisait partie d’une expérience scientifique allemande de grande envergure menée entre 1864 et 1933, visant à cartographier les différents courants océaniques.

Durant cette période, plusieurs milliers de bouteilles similaires ont été jetées à l’eau par des bateaux allemands présents dans différents océans et mers du monde. Chacune contenait un papier indiquant la date, les coordonnées exactes du bateau, le nom de ce dernier, son port de départ et la trajectoire qu’il devait emprunter.  Sur le verso du message se trouvait un questionnaire destiné à être rempli par la personne découvrant la bouteille. Celle-ci devait ensuite le renvoyer à l’Observatoire Naval Allemand situé à Hambourg ou au plus proche consulat allemand.

L’encre du capitaine s’étant en partie effacée, l’époux de Tonya, Kym Illman, a effectué quelques recherches plus approfondies et a été en mesure de mettre au clair certaines parties du message : la date (12 juin 1886), les coordonnées, la trajectoire (de Cardiff à Macassar) et le nom du bateau (Paula).

questionnaire bouteille

Le message contenu dans la bouteille retrouvée sur l’île de Wedge. Bien que les indications imprimées soient encore visibles, l’encre du capitaine est, elle, en partie effacée. Crédits : Ross Anderson/ WA Museum

Contenu du message :

La bouteille a été jetée par dessus bord
Le 12 juin 1886
Sur une latitude Sud de 32° 49′
Et une longitude de 105° 25′ depuis Greenwich Est
Depuis : le bateau barque : Paula Domicile (port) : Elsfleth Capitaine : D (illisible)
Pendant son voyage de : Cardiff à : Macassar 
Il est demandé au découvreur de ce message de le renvoyer à
l’Observatoire Naval Allemand à Hambourg
ou au consulat allemand le plus proche après avoir rempli
les information au verso

La bouteille et le message ont par la suite été amenés au Musée Ouest Australien (MOA) afin d’être étudiés. Des experts ont confirmé que la date déterminée étaient correcte et que Paula avait bien navigué sur cette route maritime en 1886. Cependant, des confirmations bien plus étonnantes ont eu lieu lorsque le Musée Ouest Australien a contacté des chercheurs allemands en archéologie maritime.

« De façon totalement surprenante, lors d’une recherche d’archive en Allemagne, l’original du Journal Météorologique du navire Paula a été retrouvé et contenait bien une mention en date du 12 juin 1886 indiquant qu’une bouteille avait été jetée par dessus bord. La date et les coordonnées correspondent parfaitement avec ceux inscrites sur le message » explique Ross Anderson, assistant-conservateur en archéologie maritime au Musée Ouest Australien.

« Une comparaison graphologique entre le message signé par le capitaine et le Journal Météorologique du Paula a montré que les écritures étaient identiques, que ce soit en termes de style cursif, d’inclinaison, de lettrage, d’espacements, d’accentuation, de majuscules ou encore d’écriture des chiffres. En outre, la comparaison des feuillets originaux retournés durant l’année 1886 a également confirmé que le type de message, le libellé et la mise en page étaient identiques au message retrouvé en janvier sur l’île de Wedge ».

Parmi les milliers de bouteilles jetées à la mer par des navires allemands en guise d’expérience scientifique, celle-ci n’est que la 663ème à être retrouvée. Mais c’est aussi la plus ancienne jusqu’à maintenant. La détentrice du précédent record était une bouteille dont la période entre le largage et la découverte s’étendait sur 108 ans et 138 jours, et qui faisait partie d’une expérience britannique similaire. Afin de partager leur découverte, les Illman ont légué leur découverte au MOA afin qu’elle soit exposée au public.

Source : Western Australian Museum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.