Le monde, ou plutôt l’Internet, se tord de rire depuis la dernière trouvaille satellite insolite. Et nous sommes obligés d’avouer que, bien que le fond de la blague soit du « déjà vu 100 fois », lorsque cela atteint une telle échelle, ça ne peut que faire au moins sourire. Un dessin de pénis géant est apparu sur un lit de lac sec à Victoria, en Australie.

Les détails sur sa provenance sont peu fiables et les sources peu nombreuses, mais si vous pensez que cette oeuvre ait été réalisée sur Photoshop ou tout autre logiciel d’édition photo, nous ne pouvons que vous proposer de vérifier par vous-mêmes. Le gigantesque dessin est en effet visible avec Google Maps, où il a déjà été étiqueté « Aussie Weiner ». L’oeuvre d’art fait environ 50 mètres de long.

Voici à quoi elle ressemble :

penis geant google earth australie

Vous pouvez accéder vous-mêmes à la zone depuis Google Maps en cliquant ici. Crédits : Google Maps

Selon le magazine Geelong Advertiser, les habitants sont au courant de l’existence de ce dessin de pénis depuis des mois. Peu de temps après, le lieu a été marqué sur la carte avec le nom « Betoota Lake ». Le nom « Betoota » a été repris d’une « ville fantôme » australienne.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’Aussie Weiner (appelons-le comme ça) n’est pas le seul dessin de pénis géant égayant le paysage australien. En effet, plusieurs autres dessins similaires, bien que plus complets et ne montrant pas que les organes génitaux, sont également visibles depuis l’espace. Certains sont même plus grands et bien plus impressionnants que notre nouvel arrivé.

C’est un pilote d’hélicoptère qui, en 1998, a repéré une énorme figure gravée sur un plateau désertique en Australie-Méridionale. Le dessin représente un homme aborigène d’Australie, probablement un membre du peuple Pitjantjatjara chassant des oiseaux à l’aide d’un bâton à lancer. Il est situé sur un plateau à Finnis Springs, à 60 km à l’ouest de la ville de Marree, à proximité de la zone interdite de Woomera. Il a été nommé l’homme de Marree, ou encore géant de Stuart.

Crédits : Google Maps

Le dessin fait 4.2 km de long et sa circonférence atteint 15.3 km. Il s’agit du plus grand géoglyphe connu au monde. Ses origines restent cependant mystérieuses, aucun témoin n’ayant assisté à sa réalisation. Et oui, le dessin dans le sable rouge est plutôt complet, puisqu’on peut même y distinguer les poils pubiens et les organes génitaux masculins. Bien que le dessin s’érode progressivement, le climat du lieu étant extrêmement sec, il est pour le moment toujours visible.

Zoom sur les attributs de l’homme de Marree. Vous pouvez y accéder ICI. Crédits : Google Maps

Oui, on le sait, vous voulez probablement une comparaison avec Aussie Weiner, et bien la voici : le pénis de l’homme de Marree mesure plus de 100 mètres, tandis qu’Aussie ne fait que 50 mètres de long. C’est donc le géant de Stuart qui l’emporte. Revenons-en maintenant aux choses sérieuses.

L’Australie possèderait le plus ancien établissement humain continu sur Terre, mais cette figure particulière semble bien avoir des origines modernes, bien que jusqu’à présent, personne ne se soit manifesté pour revendiquer la mystérieuse œuvre d’art.

Les terres arides, comme ces plaines australiennes, représentent d’excellents emplacements pour y dessiner des géoglyphes, car l’impact météorologique sur le terrain est minime, ce qui permet de limiter les dégâts laissés aux oeuvres.

Source : Geelong Advertiser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies servent également à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous vous garantissons une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.