1.7K Partages

Un nid de pygargues à tête blanche constitué de trois oisillons, d’une mère et de deux pères, a été repérée il y a deux ans aux États-Unis et est depuis observée. L’histoire tumultueuse de cette famille captive de nombreuses personnes.

C’est dans un refuge faunique de l’État de l’Illinois qu’une famille de pygargues à tête blanche, avec deux pères et une mère, a été remarquée en 2017. Une webcam a été placée vers leur nid pour permettre au public de les observer depuis internet.

Mais il ne s’agit pas du premier trio parental documenté. En effet, trois autres familles identiques avaient été répertoriées par le passé : en Alaska en 1977, au Minnesota en 1983, et en Californie en 1992. Toutes étaient composées de deux pères et une mère. Mais dans ces trois anciens cas, le deuxième père n’avait aucun rôle dans la reproduction et servait uniquement de « nourrice », alors que dans l’Illinois, les deux copulent avec la mère.

Les deux mâles, nommés Valor I et Valor II, avaient connu une première partenaire avant l’arrivée de Starr, la mère actuelle. Ce changement a été causé par un événement étrange il y a deux ans.

Selon la société nationale Audubon, tout débuta avec la fondation du nid par Valor I et Hope, la première femelle. L’organisation environnementale a décrit Valor I comme un père irresponsable pour ses rôles de couveur et de chasseur pour amener de la nourriture aux oisillons.

« Normalement, ils changeaient de rôle, mais ce qui s’est passé, c’est que Hope restait sur le nid pendant très longtemps », explique Pam Steinhaus, la responsable des services aux visiteurs du refuge. « Il n’apportait jamais de nourriture, alors elle devait se lever et partir chasser ». Alors qu’elle faisait toutes ces tâches à sa place, Valor I paressait à chaque fois dans le nid, puis se levait et s’envolait on ne sait où… jusqu’à l’arrivé de Valor II.

« Je pense que Hope ne se souciait pas de ce qu’il faisait, alors il a été remplacé », ajoute Steinhaus.

La venue d’un nouveau père ne semble pas avoir laissé Valor I indifférent. En effet, ce dernier a commencé à contribuer dès cet instant à l’entretien du nid, sans montrer de signes d’agressivité envers Valor II.

Sur le même sujet : Une bataille aérienne oppose un Pygargue à tête blanche et un renard

Cependant, cette heureuse situation fut bouleversée par une attaque de deux pygargues intrus sur le nid en mars 2017. Leur combat avec Hope dura plus d’une heure avec à la fin la disparition soudaine et étrange de cette dernière, qui ne laissa aucune trace d’elle. Les responsables du refuge avait lancé des recherches, sans succès. Ils présument qu’elle a péri des blessures du combat.

« Valor I et Valor II ont hardiment défendu les oisillons et empêché les pygargues maraudeurs d’entrer dans le nid. Aucune blessure n’a été constatée. Des attaques quotidiennes se sont produites tout au long du mois d’avril avec un survol occasionnel en mai ».

Valor I et Valor II continuèrent d’élever, sans Hope, les petits, qui devinrent indépendants deux mois après cet événement. Malgré le départ des petits, ils sont restés ensemble et ont trouvé Starr, leur nouvelle partenaire. Elle a pondu 3 œufs cette année, qui ont éclos au mois de Mars.

Le refuge avait diffusé en 2017 la vidéo de la première attaque :

Sources : Société Nationale Audubon, Stewards of the Upper Mississippi River Refuge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.7K Partages
1.7K Partages
Partager via