Le mystérieux « monolithe » de métal a finalement disparu…

disparition monolithe métal utah
| Utah Public Safety Department

La semaine dernière, des biologistes américains découvraient par hasard un bloc de métal dans le désert de l’Utah, au fond d’un canyon, dans une zone relativement peu accessible. Artefact extraterrestre ou œuvre d’art, l’objet avait dans tous les cas suscité l’intérêt de bon nombre de curieux. Mais nous ne connaîtrons peut-être jamais le fin mot de l’histoire : le mystérieux objet a été retiré de son emplacement le soir du 27 novembre, et les autorités ne savent pas où il se trouve à présent.

Tandis que les autorités locales avaient fait en sorte de taire l’emplacement exact de l’objet — pour éviter qu’une foule de curieux ne viennent envahir les lieux —, les coordonnées GPS du monolithe n’ont pas tardé à apparaître sur la Toile ; des utilisateurs de Reddit ont en effet réussi à trouver le lieu en question grâce à Google Earth et l’ont communiqué aux autres membres. Ces données ont d’ailleurs pu confirmer à quel point le lieu était difficile d’accès, en véhicule comme à pied, ce qui n’a fait que renforcer le mystère autour de l’objet.

Et aujourd’hui, ce mystère reste entier. Toujours aucune indication sur l’origine de ce grand bloc de métal, ni sur les personnes qui sont venues discrètement le retirer. Le Bureau de la gestion du territoire (BLM) de l’Utah a simplement publié un communiqué indiquant que l’objet avait disparu : « Nous avons reçu des informations crédibles selon lesquelles la structure installée illégalement, appelée « monolithe », a été retirée des terres publiques du Bureau de la gestion du territoire par une partie inconnue ».

À LIRE AUSSI :
Steve Wozniak, cofondateur d'Apple, serait sur le point de créer sa propre entreprise spatiale

Disparu aussi mystérieusement qu’il est arrivé…

Dans un précédent communiqué, le BLM déclarait s’inquiéter de la sécurité des personnes qui pourraient être tentées d’aller voir l’objet mystérieux de leurs propres yeux. La zone est en effet particulièrement accidentée et difficile d’accès. Les autorités appelaient donc à la prudence et indirectement, au retrait de l’objet, en rappelant au passage que sa présence sur ces terres était illégale. Il semblerait que le message ait été entendu… Le BLM a toutefois précisé dans son dernier communiqué qu’il n’était en aucun cas responsable du retrait de la structure, considérée comme une propriété privée.

Une chose est sûre, le monolithe a suscité l’attention de nombreuses personnes, dans le monde entier. Sur les réseaux sociaux se sont succédé diverses hypothèses, plus ou moins farfelues, sur l’origine du bloc de métal — la majorité penchant pour une origine extraterrestre. D’autres ont émis l’hypothèse qu’il s’agissait d’un élément oublié d’un décor de cinéma, plusieurs films hollywoodiens (notamment Indiana Jones, Star Trek et Mission Impossible) ayant été tournés dans cette zone du Red Rock Canyon. Un porte-parole de l’Utah Film Commission avait toutefois déclaré que le monolithe ne provenait pas d’une production cinématographique.

D’après les archives de Google Earth, l’objet semble avoir été installé entre août 2015 et octobre 2016. Mais dans la nuit de vendredi à samedi, il s’est envolé. Les autorités ne disposent d’aucun élément pour expliquer cette disparition. Une personne lambda désireuse de posséder cet objet de tant de convoitise ? Une branche spécifique (et secrète) du gouvernement ? Ou bien l’artiste à l’origine de l’œuvre ? Personne ne connaît aujourd’hui l’identité de l’individu (ou du groupe d’individus) qui a emporté la structure métallique.

Très probablement l’œuvre d’un artiste

Suite à cette disparition soudaine, le Département de la sécurité publique a déclaré avec humour dans une publication Instagram que « l’on ne pouvait maintenant que supposer que les extraterrestres l’ont repris », ponctuant son message d’un emoji extraterrestre approprié.

À LIRE AUSSI :
Une fois de plus, un navire s'est coincé (brièvement) dans le canal de Suez

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Qui que soit l’auteur de cet acte, il a fallu fournir beaucoup d’efforts pour transporter le monolithe et tout le matériel nécessaire à son installation dans cet endroit reculé ; de même, il a fallu tout autant d’investissement pour le retirer du sol dans lequel il était enfoncé avec une aussi grande précision. Selon Nick Street, un porte-parole du Département de la sécurité publique, les autorités sont convaincues qu’il s’agissait d’une installation artistique ; certains artistes sont en effet connus pour produire des œuvres très similaires, notamment John McCracken, un sculpteur passionné de science-fiction, décédé en 2011.

La galerie d’art de David Zwirner, qui exposait les œuvres de McCracken, a confirmé qu’il était probable que ce monolithe métallique soit le fruit de son travail. Interrogé sur le sujet par les médias, son fils, Patrick McCracken, a par ailleurs déclaré que son père lui avait dit en 2002 « qu’il aimerait laisser ses œuvres dans des endroits reculés, afin qu’elles soient découvertes plus tard ». Une déclaration qui pourrait donc confirmer l’hypothèse précédente.

Le BLM a déclaré qu’il n’enquêterait pas sur la disparition de l’objet, expliquant que les délits impliquant la propriété privée sont habituellement gérés par le bureau du shérif local. Pour le moment, les bureaux du shérif de San Juan et du comté de Grand n’ont pas répondu aux demandes de commentaires. En attendant, les mouflons qui peuplent les environs peuvent reprendre le cours de leur vie, sans craindre de nouvelles intrusions…

À LIRE AUSSI :
Une tortue filmée pour la première fois en train de chasser
Source : The New York Times

Laisser un commentaire