1.1K Partages

En matière de possession d’animaux sauvages et d’espèces exotiques, la France est dotée d’une législation sévère, interdisant certaines espèces et en soumettant d’autres à l’obtention de permis particuliers et contrôlés. Les grands félins, notamment, font partie des espèces interdites à la domestication particulière. Cela n’a pas empêché la ville d’Armentières de devenir l’aire de jeu d’une panthère noire dont le comportement indiquait qu’elle avait été domestiquée.

Surnommé la « panthère d’Armentières », le félin rôdait près d’une fenêtre du deuxième étage pendant près d’une heure alors qu’il errait sur les chenaux d’un bloc de six maisons. Des pompiers, des policiers et des experts animaliers ont été convoqués sur les lieux. Les responsables ont formé un cordon au cas où l’animal sauterait, tandis que les autorités se seraient glissées à l’intérieur pour ne pas effrayer le félin.

Lorsque l’animal s’est encore une fois replié à l’intérieur, les pompiers ont placé une échelle le long de la gouttière pour bloquer la fenêtre pendant que les autres se faufilaient par la porte. Un vétérinaire a sédaté le félin après environ 2.5 heures. La panthère n’a pas plus de cinq à six mois et est relativement petite, de la taille d’un « petit labrador » pesant environ 20 kilos.

Les griffes taillées et son comportement relativement docile suggèrent que l’animal a été domestiqué par un propriétaire. Après sa capture, il a été transporté dans une agence de la faune pour la nuit avant d’être transféré au zoo de Maubeuge, situé à environ une heure de la petite ville.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Sur le même sujet : Un ours téméraire est en cavale dans le nord de l’Italie

Panthères : léopard et jaguars, des espèces protégées

Les « panthères » noires ne sont en réalité que des léopards (Panthera pardus) ou des jaguars (Panthera onca) avec un pelage noir. De manière générale, les panthères noires se réfèrent le plus souvent à des léopards à poil noir d’Afrique et d’Asie, classés comme « vulnérables » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), alors que les populations du monde entier continuent de décroître.

Les jaguars, endémiques d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, sont classés « quasi menacés ». Les deux espèces sont principalement menacées par des activités humaines telles que le développement, l’agriculture, la production d’énergie, la chasse et le braconnage. Une menace plus sombre pour les espèces Panthera comprend le commerce des animaux exotiques.

Les deux espèces de félins sont classées comme protégées par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), un accord international entre gouvernements visant à garantir que le commerce international d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas leur survie. En attendant, le propriétaire de l’animal est toujours recherché par les policiers.

Vidéo montrant le félin évoluer sur les toits :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.1K Partages
1.1K Partages
Partager via
Copier le lien