119 Partages

La spiruline, il y aurait énormément à dire à ce sujet, mais nous allons ici nous concentrer sur les principaux bienfaits connus ainsi que sur l’avancement actuel des recherches dans le domaine, qui sont malheureusement encore peu nombreuses.

Qu’est-ce que la Spiruline ? La Spiruline est un aliment issu de cyanobactéries du genre Arthrospira. Elle est principalement et communément utilisée comme complément alimentaire, mais certaines cultures l’emploient depuis longtemps comme véritable aliment.

Les principaux bienfaits

Selon la National Institutes of Health (NIH), de nombreuses personnes font la promotion de la spiruline en tant que traitement de nombreux problèmes de métabolisme et de santé cardiaque, notamment la perte de poids, le diabète et l’hypercholestérolémie. Elle peut également être recommandée comme aide dans le traitement de divers troubles mentaux et émotionnels, notamment l’anxiété, le stress, la dépression et le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

Selon la NIH, les bienfaits de la spiruline concernent une gamme de problèmes de santé éclectiques, y compris les symptômes prémenstruels et la sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig). Toujours selon le NIH, une combinaison de zinc et de spiruline peut aider le corps à éliminer l’arsenic chez les personnes dont l’eau de boisson a des niveaux inhabituellement élevés.

Mais selon certaines études menées par les instituts en question, il n’y a pour le moment pas assez de preuves scientifiques pour déterminer si la spiruline est réellement efficace dans le traitement de tout problème de santé. Cependant, la spiruline est riche en nutriments, dont certains ne se trouvent pas dans les vitamines quotidiennes moyennes.

Selon la FDA, la spiruline contient des quantités importantes de calcium, de niacine, de potassium, de magnésium, de vitamines du groupe B et de fer. Il contient également des acides aminés essentiels (composés qui sont les éléments constitutifs des protéines). En fait, les protéines représentent environ 60 à 70% du poids sec de la spiruline.

Néanmoins, une personne devrait prendre des suppléments de spiruline toute la journée pour se rapprocher des quantités quotidiennes recommandées des nutriments qu’elle contient, a déclaré Heather Mangieri, porte-parole de l’Académie de nutrition et de diététique et propriétaire de Nutrition Checkup à Pittsburgh, Pennsylvanie. Et ce n’est pas le seul problème avec les suppléments de superaliments.

“Il existe de nombreux aliments qui contiennent effectivement beaucoup d’éléments nutritifs, mais nous ne connaissons pas nécessairement la biodisponibilité, nous ne savons donc pas quelle quantité de cet élément nutritif vous êtes réellement”, a déclaré Mangieri.

La biodisponibilité décrit la quantité de nutriments que vous avalez et que le corps utilise réellement. Dans certains cas, manger deux aliments différents à la fois aidera le corps à mieux absorber les nutriments que si la personne mangeait les aliments séparément. Par exemple, a déclaré Mangieri, la leucine présente dans les tomates est mieux absorbée par le corps si vous mangez de l’huile avec des tomates. Les scientifiques étudient encore la biodisponibilité des nutriments dans les aliments individuels, ainsi que leur rôle dans la prévention des maladies.

“En tant que diététiste professionnelle, je recommande vivement aux personnes de se nourrir sainement parce que les nutriments agissent en synergie et que cela augmente la biodisponibilité”, a déclaré Mangieri.

La spiruline et les missions spatiales

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont proposé la spiruline comme l’une des nourritures à cultiver lors de missions à long terme. D’ailleurs, il y a quelques années, de la spiruline a été envoyée à bord de la Station spatiale internationale afin de faire des études concernant la production d’oxygène et de nourriture à partir de cette dernière.

La vidéo ci-dessous résume les différentes études réalisées ainsi que les systèmes de test utilisés pour les expériences (sous-titres en français disponibles).

Les possibles effets négatifs de la spiruline

Les médecins considèrent que la spiruline est sans danger en général, surtout à la lumière de sa longue histoire en tant qu’aliment. Cependant, la spiruline peut être contaminée par des métaux toxiques, des bactéries nocives et des microcystines – toxines produites à partir de certaines algues – si elle est cultivée dans des conditions dangereuses.

La spiruline contaminée peut causer des dommages au foie, des nausées, des vomissements, de la soif, une faiblesse, des battements de coeur rapides, un choc électrique et même la mort. La spiruline contaminée peut être particulièrement dangereuse pour les enfants. Les NIH recommandent de rechercher la source de spiruline dans les suppléments pour s’assurer qu’ils sont cultivés dans des conditions sûres et testés pour les toxines.

Vous allez aussi aimer : La plus grande étude réalisée sur la vitamine D montre que nous nous sommes trompés sur ses bienfaits

Les personnes atteintes de certaines conditions auto-immunes devraient éviter les suppléments de spiruline, selon le NIH. Étant donné que la spiruline renforce le système immunitaire, les suppléments de spiruline peuvent aggraver les symptômes de la sclérose en plaques (SEP), du lupus (lupus érythémateux systémique, SLE), de la polyarthrite rhumatoïde et d’autres problèmes liés à une hyperactivité du système immunitaire.

Pour la même raison, la spiruline peut atténuer l’effet des immunosuppresseurs, souvent prescrits pour traiter les affections auto-immunes et empêcher le corps de rejeter les greffes d’organes. La spiruline peut également interférer avec les médicaments qui ralentissent la coagulation du sang, y compris les anticoagulants tels que la warfarine et les analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

La combinaison de la spiruline et de suppléments à base de plantes qui ralentissent la coagulation sanguine peut augmenter le risque de saignement. Selon le NIH, ces herbes comprennent les clous de girofle, le danshen, l’ail, le gingembre, le ginkgo, le ginseng et le curcuma.

Les femmes enceintes ou qui allaitent devraient éviter la spiruline en raison du manque d’études d’innocuité dans ce groupe. Les personnes atteintes de phénylcétonurie doivent également éviter la spiruline, car cela pourrait aggraver leur état, selon le NIH. Comme il n’existe pas suffisamment d’études pour établir une gamme posologique sans danger pour la spiruline, il est préférable de consulter un médecin et de suivre les instructions de tous les suppléments pour éviter les doses dangereuses.

Avancement de la recherche scientifique sur la spiruline

Des études médicales sont actuellement en cours pour déterminer l’effet de la spiruline sur les infections virales, la cicatrisation des plaies et le système immunitaire en général. Les études préliminaires n’ont pas montré l’efficacité de la spiruline dans le traitement du blépharospasme, une contraction (spasmes) chronique des paupières.

Selon le NIH, il n’existe pas encore suffisamment de preuves pour déterminer si les suppléments de spiruline peuvent aider à la digestion ou à la perte de poids, ni pour déterminer si la spiruline traite des problèmes de mémoire, d’anxiété ou de dépression. Des études doivent encore prouver que la spiruline n’a aucun effet sur les niveaux d’énergie et la fatigue chronique. Les scientifiques n’ont également pas encore pu montrer si la spiruline a un effet significatif sur le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (TDAH) ou le syndrome prémenstruel (PMS).

Source : Livescience

Une réponse

  1. Galfré

    Pour plus d’Informations, il y a deux très bon livres sur la spiruline et ses biens fait écrit par le docteur Jean Louis Vidalo reconnu comme un expert en spiruline.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

119 Partages
119 Partages
Partager via