Il est rare d’entendre parler de la Corée du Nord concernant ce genre de sujets. En effet, nous avons l’habitude d’en entendre parler pour des sujets biens différents, comme les essais nucléaires ou encore lorsqu’ils ont été soupconnés de bruler vifs ceux qu’ils estiment être leurs traitres, et ce au lance-flamme…Mais attention, cette fois ci, l’information est de nature bien différente et je crois que ce qu’ils ont mis au point fera plus d’un heureux !

Mesdames et Messieurs, c’est bel et bien le média étatique Pyongyang Times, relayé par NK News, qui nous informe qu’une usine nord-coréenne aurait mis au point un alcool qui « peut être bu sans peur d’avoir une gueule de bois ».

L’usine en question, dont l’objectif métier est « l’amélioration des boissons » se nomme Taedonggang. Elle serait donc à la source de cette création permettant d’être ivre à mort le soir et le lendemain matin, d’être frais comme un mort (quoi? cette phrase sonne bizarre et n’a aucun sens?). Enfin bref, avec cette boisson magique, vous ne subirez pas les conséquences extrêmement désagréables du lendemain d’une cuite ! Du moins, c’est ce qu’ils nous promettent (et nous avons tous envie de les croire n’est-ce pas ?).

 

Le secret de la recette

Bien que cela serait tout de même un peu compliqué de fabriquer la boisson chez soi, je vous transmets ici le résumé de la recette. Sachez que celle-ci représente tout de même le résultat de plusieurs mois (voir années selon certaines sources) de recherches menées par des experts. Un des secrets réside dans le fait de remplacer le sucre par du riz roussi et gluant, ce qui permettrait ainsi « d’éliminer l’amertume et les gueules de bois ». Dans le Pyongyang Times, nous pouvons aussi lire que « La liqueur Koryo, qui est faite avec du Kaesong Koryo, du ginseng de Corée vieux de 6 ans, connu pour ses effets bénéfiques sur la santé, et du riz roussi est très appréciée par les experts et les amoureux, car c’est un alcool suave qui ne cause pas de gueule de bois ». D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la boisson contiendrait entre 30 et 40% d’alcool, ce qui est plutôt elevé pour un breuvage se ventant de dissoudre les effets de la gueule de bois dans son fabuleux mélange. Son goût serait «suave» et la recette à base d’une variété locale de ginseng, appelée insam Koryo de Kaesong.

Andray Abrahamian, directeur de recherche chez Choson Exchange, une ONG qui vient en aide aux jeunes entrepreneurs de Corée du Nord, déclare à NK News : « Il y a de nombreuses liqueurs de très bonne qualité fabriquées en Corée du Nord, mais de ce que j’en sais, il n’existe nulle part au monde un alcool garanti sans gueule de bois. »

avengers_drink

A savoir que les nord-coréens ne sont pas de simples amateurs en ce qui concerne l’alcool. En effet, comme nous l’explique Simon Cockerell, guide touristique lui même nord-coréen, « le principal hobby des Nord-Coréens est probablement de boire de l’alcool ». Selon eux, il s’agirait d’une méthode mise en avant par le régime afin de maintenir un taux satisfaisant de bonheur chez les gens. « Aussi longtemps que le régime restera au pouvoir, les leaders laisseront les gens boire plus et maintiendront un prix de l’alcool bas ainsi que des règles de consommation assez conciliantes » explique Leonid A. Petrov, spécialiste australien de la Corée du Nord.

Quoi ? Boire rend heureux ? Je n’en suis pas si sur ! On connait tous quelqu’un dans notre entourage qui se transforme en fontaine à larmes après avoir bu quelques verres de trop… Ou encore celui qui, tout à coup, se met à penser que le but d’une vie est de se fracasser les mains contre le plus de visages possibles en boite de nuit (ou contre les murs, ou tout autre objet se trouvant sur son passage).

Et bien chers lecteurs/lectrices, il est en tout cas évident que pour la majorité d’entre nous, bien que connaissant les effets secondaires, boire ne représente pas une corvée et cela a forcément ses raisons ! A voir, peut-être qu’à terme, cette nouvelle boisson unifiera les avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share