Les Perséides sont une pluie de météores fantastique, que l’on observe quand la Terre passe à travers les débris de la comète Swift-Tuttle. En particulier cette année, nous pourrons observer encore plus de météorites !

Nous sommes maintenant à moins d’un mois avant la fameuse pluie de météorites, connues sous le nom des Perséides. Pourtant, certains observateurs assidus ont déjà pu constater quelques météores à ce jour ! En effet les météores visibles de manière précoce, le sont à partir de la troisième semaine du moins de juillet. À l’heure actuelle, nous pouvons voir que peu de météores en quelques heures, mais leur nombre va considérablement augmenter jusqu’au 7 août, pour atteindre leur maximum pendant les heures avant l’aube du vendredi 12 août.

 

Alors, comment observer les Perséides ?

Selon Bill Cooke, expert en météores de la NASA, les Perséides sont peut-être la pluie de météores la plus populaire et exceptionnelle de toute l’année. Cette pluie de météorite va littéralement « exploser » en 2016 : ces derniers seront deux fois plus nombreux que d’habitude ! « Cette année, au lieu de voir environ 80 météores de Perséides par heure, le taux pourrait dépasser les 150, voir même 200 météores par heure », annonce Cooke. C’est la première fois depuis 2009 qu’il y en aura autant.

En effet, la Terre croisera le chemin de la comète Swift-Tuttle du 17 juillet au 24 août, avec le summum de la pluie des météorites lorsque la terre traversera la zone la plus dense (et poussiéreuse), le 12 août 2016. C’est donc à ce moment-là que nous pourrons observer le plus de météores !

pluie météores ciel août météorites perséides persée constellation étoiles filantes

Composition de plusieurs images prises durant les Perséides de 2015, au parc national du Mont Rainier, aux États-Unis. Crédit : Matt Dieterich

Afin d’observer les Perséides, il faudra regarder en direction de la constellation de Persée. Leur observation à l’œil nu au début du mois d’août est relativement facile. Bien entendu, l’expérience est améliorée quand il n’y a pas de nuages, par une nuit sans lune, dans un lieu sombre et avec le moins de pollution lumineuse possible !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share