Iris, la caméra ultra haute définition située à 400 kilomètres au-dessus de la Terre sur la Station spatiale internationale (ISS), enregistre des images de la planète d’une qualité sans précédent. Y compris des vues de la capitale de la Corée du Nord.

Cette caméra a été lancée par l’entreprise UrtheCast en 2013, mais ce n’est qu’en 2014 qu’elle a été fixée à la station spatiale internationale (ISS), par des cosmonautes russes. Depuis, où que l’ISS aille, Iris observe et enregistre les images de la Terre avec une résolution d’environ 1 mètre par pixel : cela suffit par exemple à apercevoir un gros tas de feuilles au sol.

Le 30 mai 2016, la caméra d’UrtheCast a enregistré une vidéo en 4K de Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord. L’entreprise a publié les images jeudi dernier. Voici un aperçu de ce que la caméra a enregistré :

corée du nord détails iris satellite iss

Voici Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord. Nous apercevons notamment l’ambassade chinoise, le parc Kaeson Youth, le stade de Kim Il-Sung, un Arc de Triomphe, ainsi qu’un delphinarium et un parc aquatique. Image en haute résolution, ici. Crédits : UrtheCast/Iris

Comme l’ISS se déplace à environ 28’100 km/h, la vidéo déforme les objets de grande taille (qui semblent se déplacer ou se transformer). UrtheCast utilise donc un logiciel afin de stabiliser au maximum les prises de vue d’Iris.

Dans les images capturées ci-dessous, vous pouvez voir le palais du Soleil Kumsusan, en pierre blanche, sur la droite. Il s’agit d’un monument sépulcral situé au nord-est de la ville et renfermant la dépouille de Kim Il-sung, fondateur de la République populaire démocratique de Corée. C’est à sa mort (en 1994) que son fils et successeur Kim Jong-Il a décidé de transformer l’ancien palais présidentiel en mausolée.

Un ingénieur d’UrtheCast a même réussi à capturer, en effectuant un zoom extrême, « l’ombre d’une personne marchant dans l’enceinte (du mausolée) ».

Bien entendu, ce qu’UrtheCast nous montre ici n’est pas très impressionant en comparaison au niveau de qualité effrayant des satellites commerciaux. Et encore moins comparé aux satellites espions militaires, qui peuvent scruter d’encore plus près. Il y a en effet beaucoup d’yeux dans le ciel qui peuvent même voir de manière très nette un téléphone dans les mains d’une personne… mais le gouvernement américain limite la résolution des images pouvant être vendues. Nous voilà rassurés (ou pas).

Source : UrtheCastBBC
Crédits images : UrtheCast/Iris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.