Vous souvenez-vous de « l’arme » « garantie pour mettre le feu à n’importe quelle fête ! » d’Elon Musk, fondateur de Tesla et de SpaceX ? Il s’agit pourtant du « lance-flammes le plus sûr au monde ! », selon l’entrepreneur. Et bien samedi dernier, les premiers 1000 clients (sur 20’000) ont reçu leurs appareils lors d’une fête près de Los Angeles.

En effet, Elon Musk avait mis en vente, par le biais du site internet de son entreprise The Boring Company (sa société de construction de tunnels), un lance-flamme (ainsi qu’un extincteur).

À présent, 1000 personnes ont déjà reçu leur nouveau jouet. Certains effectuent déjà des manipulations tout simplement ridicules et dangereuses avec l’objet en question.

Elon Musk a donc décidé de tweeter les conditions générales concernant les lance-flammes, qui ne sont (ironiquement), « pas des lance-flammes » :

 


Certains l’utilise pour allumer des torches, et d’autres souhaitent apprendre à leurs enfants comment faire cuire des steaks avec un lance-flamme. Pour information, il s’agit de très mauvaises idées : par exemple, dans la tentative de cuisiner un steak et du pop-corn, la youtubeuse Justine Ezarik (mieux connue sous le nom d’iJustine) a réussi à mettre le feu à son gazon artificiel.


Mais tout le monde n’était pas aussi enthousiaste qu’Elon Musk de mettre des lance-flammes dans les mains de milliers de personnes. En fait, l’État de Californie a même tenté d’empêcher la vente des lance-flammes, en présentant un projet de loi interdisant spécifiquement la vente de « lance-flammes ». Mais le projet de loi est actuellement en stand-by, faute de suffrages suffisants, voyant ses opposants, les militants des droits des armes à feu, se préoccuper davantage concernant les coûts associés à la distribution des permis de lance-flammes.

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de cas documentés de personnes ayant appelé les urgences en raison d’un incident lié à un lance-flammes. Et fort heureusement. Mais mettez-les entre les mains de quelque 20’000 personnes et nous verrons probablement au moins une ou deux personnes se blesser ou agir de façon totalement imprudente.

The Boring Company not a flamethrower. Reposted from @teslamotorsclub @myteslaadventure.

Une publication partagée par The Boring Company Pictures (@the.boring.company) le

Mais, dans un premier temps, il faut que les 19’000 autres lance-flammes arrivent à destination. Le 17 mai dernier, lors d’un événement de la Boring Company de Musk, ce dernier a promis de commencer à expédier les 19’000 lance-flammes restants, sur une période de deux semaines. (Ils sont donc actuellement en retard sur le planning initial).

Mais les modalités d’expédition à travers le monde ne sont pas encore très claires. Selon The Verge, Musk a été confronté à des « problèmes de livraison », car UPS refuse de livrer des objets contenant du propane, hautement inflammable. Musk a donc laissé entendre que les employés de Boring Company pourraient personnellement livrer les 19’000 lance-flammes restants.

En supposant que tous ceux ayant commandé un lance-flammes le reçoivent, nous ne sommes bien entendu pas là pour juger l’utilisation qu’en sera faite par les propriétaires. Fort heureusement, il n’y a aucun mal à allumer quelques crèmes brûlées, juste pour le plaisir. Nous espérons simplement que toutes les personnes qui en ont commandés un (ou plusieurs) l’utiliserons avec précaution.

Et en France ?

En France, le lance-flammes se situe dans la catégorie des armes de guerre. Peu importe donc l’appellation qui lui sera donnée, sa détention par un civil est strictement interdite et l’exposerais à cinq ans d’emprisonnement ainsi qu’à une amende de 75’000 euros (d’après l’article L2339-3 du Code de la défense).

Donc, si « Pas un lance-flammes » peut effectivement être classé dans cette catégorie, bien qu’il n’existe pas de critères juridiques précis auxquels se référer, il vaudrait mieux pour vous (si vous vivez en France) de ne même pas songer à l’acheter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share
Share

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (données anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies sont également utiles à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous pouvons vous garantir une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.