Pesant environ 30 tonnes, cette météorite serait tombée du ciel il y a 4000 ans. Il se pourrait bien qu’elle rejoigne le podium en tant que deuxième plus grosse météorite intacte jamais trouvée sur Terre.

Il s’agit de l’une des plus grandes météorites trouvées sur Terre, venue à la lumière le week-end dernier en Argentine, dans la province de Chaco, un peu plus de 1000 km au nord-ouest de Buenos Aires. Le bébé pèse environ 30’800 kg et se serait écrasé sur notre planète il y a 4000 ans.

Une zone bombardée

La zone de la découverte, appelée Campo del Cielo, est parsemée de cratères de météorites : il y en a 26 le long d’une bande de terre de 3 km de large, sur une distance de 19,2 km. Jusqu’à présent, 100 tonnes de débris spatiaux ont été déterrés dans ce même endroit, appartenant tous à la même pluie de météores, qui a eu lieu il y a 4200-4700 ans.

meteorite geante argentine 30 tonnes découverte decouverte

La météorite de 30 tonnes, lors de la préparation de son extraction. Crédit : Astronomy Association Of Chaco

Et le vainqueur est…

La découverte a conduit certains médias locaux à affirmer que la roche géante, baptisée « Gancedo », serait la deuxième plus grande météorite jamais trouvée intacte sur Terre, mais pour la Société Astronomique de Chaco il est encore trop tôt pour réclamer un tel record.

La plus grosse météorite jamais trouvée jusqu’à présent, est quant à elle une roche de 66 tonnes. Elle fut découverte en Namibie il y a près d’un siècle et s’est écrasée sur Terre bien plus tôt que sa présumée petite sœur, soit il y a environ 80’000 ans. Quant à la deuxième place, elle appartient (ou appartenait) jusqu’à présent à une autre météorite découverte à Campo del Cielo. Baptisée « El Chaco », elle pèserait 37 tonnes selon certains rapports. Mais pour d’autres, la nouvelle arrivée, Gancedo, pourrait bel et bien compromettre cette position. Par contre, de nouvelles mesures seront nécessaires pour confirmer qu’il s’agit bien d’une météorite et pour établir une classification précise.

VIDÉO : l’extraction du rocher spatial

Source : Focus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share