Dans les 88 constellations répertoriées, savez-vous lesquelles sont les plus massives ? En voici quelques-unes des plus remarquables, qui sont visibles dans le ciel (boréal et austral).

Il faut savoir que les 88 constellations listées en 1930 par l’Union astronomique internationale (UAI) ne se partagent pas le ciel en parties égales : parmi toutes ces figures dessinées avec des étoiles, quelques-unes se distinguent toutefois par la place qu’elles occupent dans la voûte céleste.

 

La Grande Ourse, plus grande constellation du ciel boréal

Dans le ciel boréal, on peut citer en premier la Grande Ourse (Ursa Major). Il s’agit d’une constellation circumpolaire aux latitudes moyennes. Elle est l’un des astérismes les plus connus de l’hémisphère nord.

constellation astronomie astre grande ourse

La Grande Ourse, avec ses sept étoiles très brillantes.

Visible toute l’année et à toute heure de la nuit (car elle est proche de l’étoile polaire qui marque actuellement le pôle nord céleste), on la connaît surtout pour l’astérisme qu’elle compose avec ses sept étoiles les plus brillantes, qui la rendent très facile à repérer. Son surnom est « Grande Casserole » et elle ne semble jamais se coucher.

 

Le Dragon et la Vierge

Également circumpolaire, le Dragon (Draco) est un géant remarquable composé d’une longue suite d’étoiles qui longe une partie de la Petite Ourse. Malgré sa longueur, elle ne contient pas d’étoile véritablement brillante.

La Vierge (Virgo) quant à elle, est installée sur l’écliptique, à cheval sur les deux hémisphères célestes et est aussi très étendue : elle accueille des « astres vagabonds » qui lui passent devant durant de longues périodes. Il faut par exemple quelques 40 jours au Soleil pour la traverser ! C’est une constellation vraiment immense : la deuxième du ciel, après l’Hydre (détails ci-dessous) et est extrêmement ancienne.

Dans la même région du ciel, nous pouvons également noter les constellations de Pégase (Pegasus), Hercule (Hercules), le Serpent et le Serpentaire (Ophiuchus) et bien sûr la Baleine (Cetus) qui sont toutes très grandes aussi.

 

L’Hydre et Éridan, les plus grandes constellations du ciel austral

Appartenant au ciel austral cette fois-ci, mais également visible sous nos latitudes, l’Hydre (Hydra) est sans aucun doute la plus longue de toutes (plus de 1.300 degrés carrés). Il lui faut plus de 6 heures pour se « lever » ! Ses « frontières » sont en contact avec pas moins de 13 autres constellations. Elle est deux fois plus grande que la Grande Ourse ! Par contre, malgré sa taille, elle ne contient que deux étoiles réellement brillantes.

constellation astronomie astres ciel hydre

L’Hydre.

Avec des dimensions presque aussi impressionnantes, il y a Éridan (Eridanus), qui est tel un long fleuve qui se déroule sous les pieds d’Orion, associé au Nil par Aratus et cité par Eratosthène. Elle contient 300 étoiles, dont trois de magnitude inférieure à 3, principalement disposées selon une longue ligne sinueuse. Par sa taille, c’est à la fois une constellation équatoriale et circumpolaire de l’hémisphère sud.

Image de titre : Le ciel nocturne tel que l’on peut l’apercevoir près du lac Tekapo, en Nouvelle-Zélande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share