L’Irlande est proche de devenir le premier pays au monde à se débarrasser complètement des combustibles fossiles, grâce à un nouveau projet de loi récemment adopté par le Parlement irlandais.

Le vote de ce nouveau projet de loi a été adopté avec 90 voix contre 53 jeudi dernier. Si cette loi entre effectivement en vigueur après examen, elle mettra fin au financement public des combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz provenant des 8 milliards d’euros du fond d’investissement stratégique irlandais.

« Ce principe de financement éthique est un symbole pour les sociétés mondiales, leur indiquant que leurs manipulations continues de la science du climat, leur déni de l’existence du changement climatique et le lobbying controversé des politiciens à travers le monde, n’est plus toléré », explique le député Thomas Pringle, qui a introduit le projet de loi. « Nous ne pouvons pas accepter leurs actions alors que des millions de personnes pauvres dans les pays sous-développés supportent le fardeau des forces du changement climatique au même temps qu’ils doivent faire face à la famine, l’émigration de masse et tous les troubles civils qui en résultent », ajoute-t-il.

À ce stade, le projet de loi doit encore être promulgué après examen. Si elle est adoptée, le fonds d’investissement stratégiques de l’Irlande devrait abandonner tous les engagements envers les sociétés de combustibles fossiles au cours des cinq prochaines années. Cela empêcherait également le pays d’investir dans l’énergie fossile à l’avenir.

Bien qu’aucune information n’ait encore été divulguée concernant l’utilisation des fonds libérés, le SEAI (l’autorité de l’énergie durable de l’Irlande) semblerait être une bonne option. Le mouvement a également été applaudi par plusieurs groupes environnementaux à travers le pays.

« Le système politique irlandais reconnaît enfin ce que la grande majorité des gens savent déjà : pour avoir une chance de combattre les changements climatiques catastrophiques, il faut éliminer les combustibles fossiles et arrêter la croissance de l’industrie qui est à l’origine de cette crise », explique Éamonn Meehan, directeur exécutif de Trócaire, un organisme caritatif contre la pauvreté.

Ce projet de loi marquerait également la première fois qu’un pays entier devienne totalement indépendant des combustibles fossiles, bien que certains autres pays aient déjà bientôt atteint cet objectif. En 2015 par exemple, la Norvège a décidé de renoncer au charbon, en retirant un énorme investissement de 7,4 milliards d’euros de son fond souverain. Mais le pays doit encore se débarrasser des combustibles fossiles.

En plus de supprimer le financement des combustibles fossiles, le Parlement irlandais participe également à l’examen de sa relation avec la fracking (la fracturation hydraulique), un processus controversé visant à obtenir du gaz naturel à partir de profondes roches souterraines, en utilisant l’eau pour le forcer à faire surface.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share