Marre de l’insecticide, du spray et des plaquettes anti-moustiques ? Tous ces produits toxiques ne feront bientôt plus partie de votre quotidien estival. Si vous voulez vous débarrasser des moustiques de manière rapide et écologique tout en étant à la mode, alors procurez-vous… des chauves-souris !

Pour vous débarrasser des moustiques de manière rapide et écologique tout en étant innovant, alors procurez-vous une chauve-souris, ou carrément toute une petite famille de ces petites bestioles volantes, qui sont bien plus mignonnes qu’elles ne paraissent au premier abord. En une nuit, une chauve-souris peut manger jusqu’à 2000 moustiques !

Mais comment faire pour attirer ces sympathiques tueuses de moustiques dans votre jardin ou sur votre terrasse ?

Nul besoin de posséder une caverne

En effet, il suffit de leur fournir un logement convenable. Oui, il ne sera pas nécessaire de transformer votre maison en une bat cave. Il suffit d’une boîte parallélépipédique d’environ 35 cm sur 60 cm, assemblée sans agents liants (colles) et colorants, qui pourraient repousser votre hôte VIP.

refuge chauve-souris niche construire bat box moustiques

Contre les moustiques, pas besoin de laser ou d’ultrasons. Il suffit d’un refuge pour chauves-souris, et ensuite c’est elles qui se chargeront de faire le ménage.

Les bat box (c’est ainsi qu’elles ont été rebaptisées), existent depuis quelques années déjà : celles-ci sont une variation pratique du projet « Une chauve-souris comme ami », développé par le Musée d’histoire naturelle de l’Université de Florence et visant à la protection des chauves-souris. Vous pouvez construire votre bat box faite maison en utilisant des planches de bois épaisses d’au moins 1,5 cm [Voici les instructions pour réaliser un nichoir pour chauves-souris standard].

Une flemmardise à la portée de toutes les bourses

Si vous n’êtes pas très passionné de bricolage, les bat-refuges peuvent être achetés dans certains supermarchés ou hypermarchés ainsi que dans des magasins de bricolage pour moins de 30 euros. La meilleure période pour proposer vos nichoirs aux chauves-souris est de Mars à Mai, quand celles-ci sortent de leur hibernation : la bat box doit être accrochée à au moins quatre mètres du sol, il faut ensuite attendre l’arrivée d’au moins un couple de locataires potentiels.

Où l’accrocher ?

Sur un mur, par exemple sur la paroi extérieure de la maison, à proximité des zones boisées ou directement sur un arbre. Mais attention à ne pas la placer juste au-dessous d’une zone de passage : et oui, tout comme les oiseaux, les chauves-souris font caca. Il ne faut pas non plus monter la boîte sur des plaques métalliques (au risque de rebuter complètement les chauves-souris) et assurez-vous que celle-ci ne soit pas exposée à des éclairages nocturnes, car les Chiroptères ont besoin de pouvoir déterminer l’arrivée du crépuscule, sans perturbations. À la fin de la saison, elles retourneront dans les grottes et cavités souterraines où elles passeront dans un état de léthargie pour affronter l’hiver.

Abri d’hiver ? Pas toujours.

Cependant, parfois quelques chauves-souris trouvent les bat box si accueillantes qu’elles s’y réfugient aussi durant la saison hivernale. Pour cette raison, les modèles de niches récents sont conçus de manière à ne pas être colonisés en hiver.

2 Réponses

  1. EID Méditerranée

    Une bonne idée, mais … nos entomologistes précisent :

    – Toutes les chauves-souris ne sont pas insectivores, la présence d’abris à chauve-souris « habité » n’est pas systématiquement lié à une consommation d’insectes.
    – Parmi les plus fréquentes dans nos régions, en milieu urbain on retrouve la Pipistrelle commune. Celle-ci est bien insectivore mais sort entre 5 et 35 minutes après le coucher du soleil, ce qui est trop tard pour attraper de l’albopictus (moustique tigre) en quantité. Son vol, à entre 2 et 10 mètres de haut, est trop haut pour y croiser des albopictus qui est plutôt près du sol. La pipistrelle n’est donc pas un bon allié dans la lutte contre le moustique-tigre.
    – Selon Merlin Tuttle, expert mondial ès-chauves-souris, les moustiques représentent environ 1% du bol alimentaire des chauves-souris. Les bols alimentaires de chauves-souris de Camargue – où les moustiques sont pourtant abondants ! – contiennent entre 3 et 10% de diptères (incluant donc chironomes, mouches, moustiques, etc.).
    – Enfin, les chiffres parfois incroyables repris sur la consommation de moustiques par les chauves-souris sont souvent dûs à une mauvaise extrapolation d’une expérience de laboratoire où une chauve-souris a été lâchée dans un insectarium à moustiques : il a été observé qu’elle en mangeait 10 par minutes environ (proie proche, milieu confiné, etc.), soit 600 par heure et près de 5000 sur une nuit de huit heures… comme l’avoue l’expert à l’origine de cette expérience, c’est sans compter sur le fait qu’en présence d’autres proies elle se serait diversifiée et… que l’estomac des chauves-souris a une limite, lui aussi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.