La sonde Cassini de la NASA a capturé certaines des vues les plus proches des anneaux de Saturne. Ces nouvelles images révèlent les disques massifs de particules glacées orbitant autour de la planète, avec un niveau de détails jamais atteint auparavant.

Ces nouvelles images proviennent de la sonde Cassini, qui effectue en ce moment une série de 20 plongées orbitales au-delà du bord extérieur du système d’anneaux principal de Saturne. Ces orbites, seront les dernières effectuées par la sonde Cassini. Le vaisseau spatial va littéralement plonger dans la géante de gaz en septembre 2017.

La sonde Cassini s’approche de l’anneau F de Saturne : celui-ci tourne à environ 150’000 kilomètres de son centre et s’étend sur plusieurs centaines de kilomètres. Cette série de vingt orbites, appelées F-Ring, sera effectuée à moins de 7800 kilomètres de la géante gazeuse. « Au cours des orbites F-ring nous nous attendons à voir les anneaux, ainsi que des petites lunes et d’autres structures noyées dans leur masse, comme jamais auparavant », a annoncé Linda Spilker, scientifique du projet Cassini au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

ring gazing cassini saturne anneaux

La sonde Cassini traverse l’Anneau F de Saturne une fois par orbite effectuée, ce qui est illustré ici en jaune foncé. La sonde aura effectué au total 20 orbites de ce type, de fin novembre 2016, jusqu’à avril 2017, avant d’entamer sa dernière descente vers la planète Saturne. En bleu, les orbites effectuées par la sonde lors des phases précédentes de la mission. Crédits : NASA

« Il est tout à fait approprié que nous nous retirions avec les meilleures vues des anneaux de Saturne que nous n’ayons jamais collectées », explique Carolyn Porco, de l’équipe d’imagerie Cassini, à l’Institut des sciences spatiales de Boulder, au Colorado.

La série d’orbites effectuées actuellement par Cassini a débuté en novembre 2016, et la sonde est à présent environ à la moitié de ces 20 orbites. Alors que les scientifiques de la NASA avaient déjà observé certaines caractéristiques présentées ici, personne n’avait encore eu la chance de voir les anneaux principaux de Saturne avec de telles images en haute définition.

Les nouvelles photographies nous montrent des détails se situant à seulement 550 mètres de distance :

anneaux de saturne cassini

Cette image de Cassini montre une onde de densité dans l’anneau de Saturne A (à gauche), se trouvant à 134’500 km de Saturne. L’image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Dans l’image ci-dessus, vous pouvez voir l’anneau A de Saturne, se trouvant à 134’500 km de Saturne. L’apparence ondulée est ce qu’on appelle une onde de densité, composée de particules glacées qui se regroupent. Les scientifiques qualifient officieusement ces formes, de « paille ». La vague en elle-même, est créée par la gravité des lunes Janus et Epimetheus, qui partagent la même orbite autour de Saturne.

L’orbite de la sonde Cassini, la rapproche d’un autre anneau de Saturne, l’anneau F. Sa trajectoire est si proche, que des petites particules de l’anneau viennent frapper la sonde en passant.

« Elles (les particules) sont très petites et fragiles, de l’ordre de quelques microns, comme les particules de poussière que vous verriez dans la lumière du soleil. Nous pouvons « les entendre » heurter le vaisseau spatial dans nos données, mais ces particules sont si petites qu’elles n’endommageront pas Cassini », a expliqué Linda Spilker.

anneaux de saturne cassini

L’anneau B de Saturne. L’image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

En réalité, le vaisseau spatial a été encore plus proche des anneaux lorsqu’ils est arrivé vers Saturne, il y a de cela 13 ans déjà, mais la qualité des images de l’époque n’était pas si bonne. La sonde se déplaçait très vite lors de sa première visite près des anneaux, en 2004, de sorte que l’équipe de la NASA a dû opter pour des expositions très rapides afin d’aider à minimiser le flou. Les anneaux étaient également rétroéclairés par le soleil, rendant ces images un peu sombres, granuleuses. « En tant que personne qui a planifié les premières images des anneaux, en orbite – qui sont restées nos vues les plus détaillées des anneaux pendant les 13 dernières années – je suis surprise de voir à quel point les détails de cette nouvelle collection ont été améliorés », a expliqué Porco.

En revanche, les nouvelles photographies ont été prises avec des expositions plus longues, permettant l’obtention d’images plus lumineuses et plus détaillées. De plus, la sonde a pu observer les anneaux à la fois rétroéclairés et aussi directement éclairés par le Soleil.

Ces nouvelles images impressionnantes, ne représentent que le début de ce que nous pourrons découvrir cette année. La semaine dernière, la NASA partageait avec le monde de magnifiques clichés de Daphnis, un petit satellite naturel orbitant dans l’anneau A de Saturne, et l’émerveillement ne fera qu’augmenter, à mesure que la sonde Cassini se rapprochera de la phase finale de sa dernière mission.

anneaux de saturne cassini

Ici, l’anneau B de Saturne. L’image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Appelée « Grand Finale », la dernière phase de la mission de Cassini débutera le 26 avril 2017 : la sonde entamera alors 22 orbites en se rapprochant beaucoup plus de Saturne, plongeant à travers l’espace situé entre la planète et ses anneaux. Ces plongées donneront à l’engin spatial un dernier regard sur les anneaux les plus intérieurs de Saturne ainsi que sur les nuages de gaz de la planète, avant d’effectuer une orbite finale, en plongeant dans la haute atmosphère de Saturne, où elle brûlera comme un météore.

Il est prévu que la sonde Cassini termine sa mission de la sorte, car deux lunes gelées de Saturne, Encelade et Titan, regorgent d’eau, et la NASA souhaite éviter un impact possible avec la sonde Cassini (qui pourrait s’écraser sur l’une d’entre elles, et de ce fait contaminer ces mondes gelés avec des germes terrestres). Et là où il y a de l’eau, il peut potentiellement y avoir de la vie. La NASA ne souhaite donc pas mettre en danger les quelconques organismes vivants qui pourraient éventuellement s’y trouver, si mince que cette possibilité puisse être.

anneaux de saturne cassini

L’anneau A de Saturne. L’image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Bien que les heures de la sonde Cassini soient comptées, les découvertes qu’elle aura faites au cours de ces dernières années, ouvriront la porte à de nouvelles missions spatiales. « C’est comme une nouvelle mission qui commence. La valeur scientifique de la phase Grand Finale est si convaincante que vous pourriez imaginer toute une mission vers Saturne conçue autour de ce que nous allons faire », se réjouit Linda Spilker.

Dans tous les cas, nous pouvons nous attendre à découvrir de nouvelles observations et de nombreux nouveaux clichés formidables et rapprochés de Saturne et de ses anneaux, avant la disparition définitive de Cassini !

Plus d’articles sur la sonde Cassini :

Sources : NASANASA JPL (Grand Finale)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share