Malgré les preuves qu’apportent les calculs, les astronomes n’ont pas de véritable explication sur la présence de cette planète, si lointaine du Soleil. Cependant, trois principales hypothèses ont initialement été posées. Une quatrième, plutôt surprenante, viens par la suite s’ajouter à la liste.

Il y a quelques mois, la communauté scientifique a commencé à parler d’un nouveau locataire au sein du système solaire, la Planète 9 (Planet Nine), située au-delà de l’orbite de Pluton. Selon les premières hypothèses, la planète posséderait une masse de 10 fois celle de la Terre et serait sur une orbite située à 150 milliards de kilomètres du Soleil avec une période comprise entre dix et vingt ans. Cependant, il est facile d’avoir des intuitions à partir de ces quelques lignes bien que l’existence de la Planète 9 soit assez partagée, car sa présence aide à expliquer les anomalies gravitationnelles dans notre système. Mais, jusqu’à présent, tout ce qui a été dit à propos de ses caractéristiques et son emplacement n’est que pure spéculation.

Dernièrement, le HSCAR (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics Research) a analysé un certain nombre de scénarios avec l’intention d’expliquer comment une telle planète peut exister, à cette distance. Il faut dire d’emblée qu’aucun des résultats ne conduit à une certitude et donc : la Planète 9 reste encore un mystère.

 

Uniquement des hypothèses

Selon les chercheurs, la planète tourne autour de notre étoile à une distance allant de 400 à 1500 unités astronomiques (1 UA = distance Terre-Soleil, soit 150 millions de kilomètres). Gongjie Li, dans son travail publié le Astrophysical Journal Letters, déclare clairement que la présence d’une telle planète à cette distance est incompréhensible, même si la preuve de son existence était concluante. D’ailleurs, la planète est-elle née à cette distance ou serait-elle arrivée là après s’être formée ailleurs ?

planet nine planète 9 neuvième zone de probabilités probabilites orbite schéma

Ce schéma démontre les « zones de probabilités » susceptibles d’abriter la planète 9. On peut voir la zone la plus probable en jaune. Crédits : CNRS/ Observatoires de Paris et de Côte d’Azur

Gongjie Li a mis en place des millions de simulations informatiques qui l’ont finalement amené à la conclusion suivante : il n’existe pas plus de trois scénarios possibles, plus une quatrième « faiblement probable » mais décidémment charmant.

 

1) Attirée par une étoile de passage

La première hypothèse nous dit que la planète a été déplacée et « mise en position » par l’effet gravitationnel d’une étoile étant passée près du Soleil. Dans ce scénario, la Planète 9 a été retirée de son orbite initiale qui elle, était beaucoup plus proche du Soleil. Si cet évènement s’était réellement produit, non seulement la planète aurait été détournée de son orbite, mais cette dernière aurait également été allongée : ce qui correspond aux résultats des estimations initiales. D’une part, ce scénario est plausible car quand notre système solaire a été formé, nous étions littéralement entourés d’étoiles, ce qui a certainement interagi gravitationnellement avec notre ensemble de planètes. Cependant la faiblesse de cette hypothèse réside dans le fait que, si effectivement il y eut une autre étoile pour attirer la Planète 9, il aurait probablement été plus facile pour la Planète 9 de finir « catapultée » dans l’espace plutôt que de rester sur une telle orbite, encore liée au Soleil. En pesant les avantages et les inconvénients, le résultat est que ce scénario possède peut-être seulement 10% de probabilités.

 

2) Jugés coupables : Jupiter et Saturne

Une autre hypothèse considère que la Planète 9 aurait été formée beaucoup plus près de notre Soleil. Ensuite, l’intervention de Jupiter et de Saturne aurait été la cause de son déplacement. « C’est comme quand vous donnez une poussée à un enfant sur une balançoire : si vous attendez toujours le bon moment, il prend de plus en plus d’altitude. En tout cas, ce qui est certain est qu’il serait plus logique que cette planète ait été ‘perdue’ dans l’espace… », souligne Scott Kenyon, co-auteur de la recherche.

comparaison taille planete 9 terre neptune

Comparaison (basée sur les estimations) de la taille de la planète 9. Crédits : TrustMyScience/ Nasa

 

3) La planète serait née et restée dans la même zone

Un troisième scénario consiste à croire que la Planète 9 serait toujours restée dans la position où elle est née. Il s’agit d’une hypothèse non « prise en charge » et pourtant, elle possède au moins un bon point en sa faveur. En effet, si une planète avait été formée à cette distance du Soleil, alors elle devrait être de type gazeuse, ce qui correspond tout simplement à l’une des hypothèses les plus partagées concernant la Planète 9.

 

4) Une visite depuis loin…

Enfin, il existe une autre possibilité qui d’ailleurs reflète la première : Planet Nine pourrait être la fille d’une autre étoile, capturé par le Soleil quand il passait. Cette hypothèse représente le scénario de « réserve », celui où les recherches s’orientent le moins. Mais, ce scénario reste tout de même le plus fascinant : le cas échéant, il serait également probable qu’il y ait eu de la vie sur cette planète, bien qu’on ne sache pas jusqu’à quel stade. Si tel était le cas, pourrait-il encore y avoir des traces du moins résiduelles, de cette vie ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share