L’un des sujets les plus populaires sur Internet cette année a été la montée du mouvement de la Terre plate et de la croyance que l’on nous ment sur la forme véritable de notre planète. Cherchant à prouver qu’il s’agit d’une conspiration d’astronautes, un homme californien a l’intention de se projeter à quelques 550 mètres d’altitude samedi prochain, dans une fusée qu’il a construit lui-même.

Plus tôt ce mois-ci, la toute première « Conférence sur la Terre plate » s’est tenue aux États-Unis. Mais l’expérience de la Terre plate la plus intéressante jusqu’à présent devrait avoir lieu ce week-end, lorsque le chauffeur de limousine de 61 ans “Mad” Mike Hughes, va se lancer le plus haut possible avec une fusée artisanale, afin qu’il puisse « voir la forme de la Terre » par lui-même.

Mike Hughes a déclaré que son voyage dans l’atmosphère marquera la première phase de son ambitieux « flat-Earth space program », soit le programme spatial de Terre-plate. « Je ne crois pas à la science, je connais l’aérodynamique et la dynamique des fluides, la façon dont les choses se déplacent dans l’air, la taille des tuyères de fusée et la poussée. Mais ce n’est pas de la science, c’est juste une formule. Il n’ y a pas de différence entre science et science-fiction. Si tu n’as pas peur de la mort, tu es un idiot. C’est effrayant, mais aucun d’entre nous ne sortira vivant de ce monde. J’aime faire des choses extraordinaires que personne d’autre ne peut faire, et personne dans l’histoire de l’humanité n’a conçu, construit et lancé sa propre fusée », a expliqué Hughes.

Le but ultime de Hughes est de pouvoir photographier la preuve du disque sur lequel nous vivons tous : « Cela fermera la porte d’une Terre ronde », a déclaré Hughes dans une interview menée lors d’une collecte de fonds avec un groupe soutenant que la Terre est plate, pour le vol de samedi.

Hughes espère atteindre des vitesses allant jusqu’à 800 km/h et une altitude d’au moins 550 mètres. Nous ne savons pas trop ce que permettra de lui apporter une altitude aussi basse, sachant que les avions de ligne et commerciaux standard volent à des hauteurs bien plus élevées. Mieux encore, un petit avion privé monomoteur permettrait d’atteindre une altitude de plusieurs kilomètres, soit bien plus que sa fusée artisanale. Il lui suffirait donc d’organiser un petit vol de tourisme avec un pilote privé, et cela lui coûterait d’ailleurs beaucoup moins cher. Mais bien entendu, nous savons tous que chaque pilote dans le monde fait partie du complot.

La fusée qu’il a construite a coûté quelques 20’000$ et a été payée grâce à divers financements participatifs et parrainages. Bien qu’il ait stipulé qu’elle a été fabriquée principalement à partir de divers métaux.

D’ici quelques jours, si les conditions météorologiques sont favorables, l’homme s’installera donc dans le compartiment de sa fusée à vapeur, une fusée placée dans une rampe de lancement fabriquée à partir d’un ancien camping-car. Pour y parvenir, Mike compte faire chauffer plus de 260 litres d’eau pour obtenir une poussée suffisante pour s’envoler dans les airs. Le lancement de samedi aura lieu à Amboy, une ville déserte au milieu du désert de Moyave (USA).

« Rien n’est hors de portée. Tout peut être fait. Il suffit de mettre assez d’argent, de temps et de réflexion », a déclaré Hughes.

Source : Washington Post

2 Réponses

  1. Fanou

    J’adore l’humour du journaliste qui lui démonte piece par piece son rêve ! ????????????????

    Répondre
  2. redleu

    Un candidat au Darwin Awards? Faut pas rater ça.
    Dire qu’il suffirait de se poser en terrasse du One World Trade Center à New-York pour observer le monde à + de 500m.
    Monde qui restera, malgrès tout relativement plat à cette altitude.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share