2K Partages

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir plus de 20 faits scientifiques, que nous ignorions au début de l’année 2018.

1. En Australie, les oiseaux de proie déclenchent délibérément des feux de forêt en brandissant des bâtons enflammés. Les peuples autochtones connaissaient ces rapaces de feu depuis assez longtemps, mais à présent, nous disposons également de recherches scientifiques décrivant ce phénomène pour le moins intriguant.

feu pyromane oiseau proie rapace incendie foret australie australienne

Crédits : Dick Eussen

2. Il y a un micro-organe dans le système immunitaire humain dont nous n’avions pas connaissance auparavant. Situées au-dessus des ganglions lymphatiques, ces structures minces et plates semblent fonctionner comme un quartier général biologique pour la planification d’une contre-attaque à l’infection.

3. Des virus nous “pleuvent” littéralement dessus depuis le ciel et ce, tout le temps. En effet, des centaines de millions de virus (par jour !) se déposent au-dessus de la plus basse couche de l’atmosphère.

4. Il est possible de construire un appareil qui génère des particules avec ce qui semble être une « masse négative ». Ces particules étranges sont appelées polaritons, et elles sont mi-lumière, mi-matière.

lumière laser matière quasiparticule quasi particule

Crédits : Michael Osadciw/University of Rochester

5. La réponse est vraiment 42 ! Plus précisément : lorsque des scientifiques ont compté toutes les molécules de protéines dans une cellule de levure, ils ont été surpris (et nous en sommes ravis) de découvrir que la réponse était 42 millions.

Encore plus de découvertes : 15 faits scientifiques découverts depuis le début de l’année 2017

6. En parlant de cellules. Pour la toute première fois, des chercheurs ont réussi à capturer des images d’une bactérie se servant de ses appendices pour rechercher des petits fragments d’ADN provenant de ses amis décédés. Tout simplement incroyable.

bacterie pilus animation

L’utilisation de la fluorescence a permis aux scientifiques d’observer pour la première fois une bactérie en train de capturer un morceau d’ADN via son pilus sexuel. Sur cette animation, deux Vibrio cholerae apparaissent en vert, tandis que l’ADN libéré dans le milieu par des bactéries récemment mortes apparaît en rouge. L’on peut apercevoir en direct l’une des bactérie projeter son pilus afin de capturer un morceau d’ADN puis le ramener pour l’intégrer à son génome. Sur l’image de gauche, la même scène mais sans fluorescence. Crédits : Ankur Dalia/Indiana University

7. Il existe des poissons qui ont de véritables lames de couteau sous les yeux. Ils sont plutôt insolites.

8. Les neuroscientifiques peuvent désormais connecter le cerveau de trois personnes, leur permettant ainsi de partager leurs idées. Cette expérience pionnière était une preuve de concept, et les volontaires ont joué ensemble à un jeu de style Tetris. Le but final de cette expérience était de pouvoir mettre en place de véritables réseaux entiers de personnes, tous liés les uns aux autres avec leurs esprits.

9. Les oiseaux peuvent voir les champs magnétiques. Nous savons maintenant qu’ils peuvent réaliser cet exploit impressionnant grâce à une protéine spéciale située dans leurs yeux.

vision oiseau champ magnetique terrestre

Voici comment un oiseau peut visualiser le champ magnétique de la Terre. Crédits : Theoretical and Computational Biophysics/UofI

10. Vous pouvez parcourir, en naviguant, près de 32’186 kilomètres sur une ligne droite et sans interruption : du Pakistan jusqu’à la péninsule du Kamtchatka, en Russie.

11. De minuscules « insectes marins » peuvent générer des courants océaniques extrêmement intenses, une idée « presque hérétique » en océanographie.

12. Une frontière invisible qui a contribué à diviser les États-Unis durant des siècles est en train de changer en raison du changement climatique. Il s’agit du 100e méridien ouest, qui divise en deux la partie continentale des États-Unis.

13. L’un des antidépresseurs les plus courants au monde pourrait aider à générer la résistance aux antibiotiques.

14. L’ADN humain ne se limite pas qu’à la double hélice. Plus tôt cette année, des scientifiques ont identifié une structure de l’ADN jamais vue auparavant dans des cellules vivantes. Ils l’ont décrite comme un « noeud torsadé » ; une forme que l’on ne voyait auparavant qu’en laboratoire.

15. Il y a une biosphère massive cachée sous la surface de la Terre, et l’échelle de cette « biosphère sombre » est bien plus grande qu’on ne l’imaginait auparavant.

microorganisme-souterrain

Un nématode (1), une colonie d’archéobactéries (2),une bactérie sulfuro-réductrice (3),et une bactérie méthanogène (4), unéchantillon de la diversité se trouvant bien dessous de nos pieds. Crédits : Gaetan Borgonie/Katrin Knittel-MPI Bremen/Greg Wanger, Gordon Southam/JAMSTEC

16. Pour déterminer le sexe d’un bébé, il faut plus d’éléments qu’un chromosome X et Y. En effet, des scientifiques ont découvert un nouveau régulateur génétique qui joue un rôle important dans la détermination du sexe d’un bébé à sa naissance.

17. La plus grande grotte sous-marine au monde est officiellement située au Mexique et s’étend sur 347 kilomètres. Ce labyrinthe est non seulement un spectacle magnifique à voir, mais il regorge également de secrets et de trésors mayas !

sac actun mexique cave caverne grotte submergee innondee eau sous-marine

Grotte au Mexique. Crédits : GAM

De plus : cette année, des scientifiques ont également découvert au Canada une gigantesque grotte inexplorée qui n’a peut-être jamais été vue par des humains auparavant.

grotte caverne trou decouverte canade geante

Grotte au Canada. Crédits : Catherine Hickson

18. Les psychologues ont identifié une force motrice commune derrière toutes les pulsions les plus sombres d’un être humain. Il s’agit du « facteur D », ou simplement « D », le facteur de personnalité obscure.

19. Dans le même ordre d’idées, selon une étude, Washington DC serait la “capitale des psychopathes” aux États-Unis.

20. Il est tout à fait possible de créer un hybride mouton-humain. Ces chimères, issues de cellules souches humaines introduites dans des embryons de mouton, pourraient un jour représenter l’avenir du don d’organes.

humain cochon homme hybride embryon organes

Un embryon hybride cochon-humain (recherches antérieures). Crédits : Juan Carlos Izpisua Belmonte

21. Et finalement, grâce au travail des scientifiques, nous connaissons à présent la pire année de l’histoire de l’humanité. Non, il ne s’agit pas de 2018. Selon les chercheurs, il s’agirait de l’an 536 de notre ère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2K Partages
2K Partages
Partager via