Nouvelle vidéo exclusive d’un ovni « plongeant dans l’océan » filmé par la marine américaine

vidéo ovni US Navy
| Jeremy Corbell/YouTube
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Les ovnis sont décidément au cœur de l’actualité. Alors que le Pentagone s’apprête à déclassifier un dossier recensant l’ensemble des « phénomènes aérospatiaux non identifiés » signalés ces dernières années, certaines images et vidéos commencent à émerger sur le Web. La dernière en date, publiée par le réalisateur américain Jeremy Corbell, montre un objet volant sphérique planant dans les airs au-dessus de l’océan, avant de disparaître dans les flots.

Jeremy Corbell est un artiste et réalisateur de documentaires. Il est notamment l’auteur de plusieurs films expérimentaux abordant le sujet des extraterrestres (The Anonymous Interview, Truth Embargo, Patient Seventeen, etc.). En 2015, il lance une série de films d’investigation intitulée Extraordinary Beliefs presented by Jeremy Kenyon Lockyer Corbell, dans laquelle il explore les croyances des gens vis-à-vis des technologies d’un autre monde, des voyages dans l’espace et de l’existence des extraterrestres.

Le documentariste vient du publier sur son site Web une vidéo filmée par des membres du personnel de l’USS Omaha, en juillet 2019. Une porte-parole du Pentagone a confirmé que la marine américaine avait bien capturé ces images, mais elle n’a pas souhaité fournir davantage d’éléments sur l’événement.

Des images authentifiées par le Pentagone

Sur son site, Corbell évoque des ovnis de forme sphérique et « des véhicules transmédium avancés ». La séquence aurait été filmée au Centre d’information de combat de l’USS Omaha, le 15 juillet 2019, au large de San Diego. Le vol du mystérieux objet aurait duré plus d’une heure avant qu’il ne disparaisse dans l’océan ; un sous-marin est parti à sa recherche, mais aucune épave n’a été retrouvée sur les lieux.

À LIRE AUSSI :
Un bombardement aérien pour dévier la lave du volcan de La Palma ?

Les images ont été prises par des caméras infrarouges sophistiquées (technologie FLIR) ; elles ont été transmises par un membre du personnel de l’USS Ohama. On distingue une masse sombre et arrondie, planer le long de l’horizon. Puis, l’engin finit par plonger dans l’océan, provoquant la stupéfaction des observateurs de la scène. Deux types de radars ont détecté cet objet non identifié. Selon les détails fournis par Corbell, cet engin d’au moins deux mètres de diamètre était auto-éclairé et se déplaçait à des vitesses variables, de 74 à 254 km/h. Il semblait être capable de se déplacer indifféremment dans l’air et dans l’eau.

Le Pentagone a confirmé qu’il s’agissait d’images authentiques : « Je peux confirmer que la vidéo a été prise par le personnel de la Navy et que l’UAPTF [l’Unidentified Aerial Phenomena Task Force] l’a incluse dans les examens en cours », a déclaré la porte-parole du Pentagone Susan Gough, qui n’a pas fait d’autres commentaires. « Nous ne savons pas ce que la Navy ou le Pentagone pourraient être disposés à dire, le cas échéant, au sujet de l’incident de l’USS Omaha, mais nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un mystère légitime et nous attendons avec impatience toute information qui pourrait nous parvenir », précise Corbell sur son compte Instagram.

Voici la vidéo en question :

Repérer les PAN qui pourraient constituer une menace

Ce n’est de loin pas les premières images divulguées par le documentariste, passionné par les ovnis. Le mois dernier, il avait également publié une autre vidéo capturée par l’US Navy, montrant cette fois-ci un objet volant non identifié de forme triangulaire et scintillant, observé par des membres de l’équipage de l’USS Russell en juillet 2019. Ici encore, le Pentagone a confirmé l’authenticité des images. Ces dernières pourraient toutefois montrer autre chose qu’un éventuel engin extraterrestre.

À LIRE AUSSI :
Un nouveau minéral découvert piégé dans un diamant des profondeurs
images ovni triangulaire
Images d’un ovni triangulaire observé par l’USS Russell au large de San Diego en juillet 2019. © Jeremy Corbell/YouTube

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Si Corbell recueille aujourd’hui de très nombreux témoignages (« près de 900 communications exploitables par mois », précise-t-il sur son site Web), le gouvernement américain prend lui aussi ces phénomènes aérospatiaux non identifiés (ou PAN) très au sérieux. « Afin de maintenir la sécurité des opérations et d’éviter de divulguer des informations qui pourraient être utiles à des adversaires potentiels, le département de la Défense ne discute pas publiquement des détails des observations », a déclaré Sue Gough à CNN.

Toutes les images et les vidéos, dont la plupart ont été capturées par des militaires américains lors de manœuvres, sont scrupuleusement examinées par l’UAPTF, un programme mis en place en août 2020 au sein de l’agence de renseignement de l’US Navy ; ce programme vise à « normaliser la collecte et le rapport » des observations. Il a surtout pour objectif de détecter et de cataloguer les PAN qui pourraient constituer une menace pour la sécurité nationale des États-Unis.

Il apparaît que le gouvernement détient finalement pas mal de preuves liées à des PAN. « À l’occasion, il y a des détections faites d’objets non cavitationnels et extrêmement rapides dans l’océan », a déclaré un responsable du renseignement à The Debrief ; le fonctionnaire a toutefois refusé de commenter davantage la nature de ces détections. Le rapport du Pentagone, qui doit être rendu d’ici la fin du mois de juin, sera sans doute l’occasion de découvrir bien d’autres phénomènes mystérieux.

Laisser un commentaire