Cryptomonnaies : la police malaisienne détruit 1069 ASICs de minage au rouleau compresseur

police malaisienne detruit 1069 rigs minage
| DayakDaily

Compte tenu de la forte concurrence dans le minage de cryptomonnaies, les puissantes plates-formes minières — essentiellement des PC spécialement conçus pour maximiser les performances minières — sont l’outil préféré des mineurs cryptographiques. Ils sont chers, et la demande persistante et les retards de fabrication peuvent entraîner des mois d’attente pour la livraison des plates-formes (ASICs ou rigs). Cette semaine, la police malaisienne a écrasé 1069 ASICs de minage avec un rouleau compresseur.

Les autorités de la ville de Miri au Sarawak, en Malaisie, ont saisi 1069 machines de crypto mining qui auraient volé de l’électricité en grandes quantités pour leurs opérations. Les appareils ont été saisis lors d’une opération conjointe entre la police de Miri et Sarawak Energy Berhad entre février et avril, et ont une valeur estimée à 5.3 millions de RM (1 million d’euros).

Plus d’un millier d’ASICs de minage détruits

Six personnes ont été arrêtées pour vol d’électricité dans le cadre de l’opération et ont été condamnées à une amende pouvant atteindre 8000 RM et à une peine de prison pouvant aller jusqu’à huit mois, selon un communiqué du chef de la police de Miri. Les ASICs (pour Application-specific integrated circuit, qui ne servent à rien d’autre qu’effectuer des calculs spécifiques à une cryptomonnaie) ont été récupérés au cours de six raids distincts. Sarawak Energy Berhad estime qu’elle a perdu 8.4 millions de RM (1.6 million d’euros) en énergie volée dans ses lignes pour l’exploitation minière.

Aucun des acteurs n’a expliqué pourquoi la police a estimé qu’il était nécessaire de détruire les machines de manière aussi dramatique, même si cela envoie certainement un message fort. Le vol d’électricité est un problème persistant dans de nombreuses régions où le Bitcoin est extrait, car certains opérateurs utilisent des moyens illégaux pour sécuriser l’électricité bon marché nécessaire pour faire un gros profit d’extraction de cryptomonnaie.

À LIRE AUSSI :
Pour la première fois, des physiciens ont combiné un semi-conducteur et un supraconducteur

Le vol d’électricité pour les activités minières de Bitcoin a causé de fréquentes pannes de courant, et en 2021, trois maisons ont été rasées en raison de connexions électriques illégales. Selon le rapport, les ASICs de minage ont été démolis sur le parking du siège de la police du district de Miri cette semaine.

Cryptomonnaie : la quantité d’électricité utilisée pour le minage dénoncée

La conception de Bitcoin assure la sécurité et la stabilité du réseau blockchain, mais le modèle d’exploitation minière nécessite des quantités d’énergie exorbitantes. Digiconomist estime que le réseau Bitcoin utilise désormais autant d’énergie par an que l’ensemble de la Suède, et la consommation d’énergie du réseau ne manquera pas d’augmenter à mesure que la puissance minière est ajoutée au réseau (et vice-versa).

augmentation consommation electrique bitcoin mai 2021
« La tendance de la consommation d’énergie (du bitcoin) au cours des derniers mois est insensée », a écrit Elon Musk sur Twitter en publiant cette image. © Cbeci.org

La montée en flèche de la première cryptomonnaie en début d’année a été en partie stoppée par Tesla qui a annoncé en mai qu’elle n’accepterait plus les paiements Bitcoin, citant des inquiétudes concernant l’utilisation de combustibles fossiles dans l’exploitation minière. C’était une volte-face pour le constructeur de voitures électriques, qui a annoncé en février qu’il avait acheté pour 1.5 milliard de dollars de Bitcoin à conserver dans son bilan, et peu de temps après a commencé à accepter les paiements Bitcoin pour une brève période.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, membre de Dogecoin en ligne, a depuis été vilipendé par de nombreux passionnés de crypto pour son ingérence perçue dans la scène, y compris la formation d’un Bitcoin Mining Council. Le prix du Bitcoin a chuté rapidement après l’annonce de Tesla, et à un prix actuel juste au-dessus de 32 000 $ l’unité, il vaut environ la moitié de son plus haut historique établi en avril.

À LIRE AUSSI :
Un réseau artificiel « à la frontière du chaos » montre les meilleures performances, agissant comme un cerveau humain

Une répression de plus en plus fréquente

La répression croissante de la Chine contre les cryptomonnaies a également récemment freiné l’enthousiasme autour de l’industrie. L’extraction de cryptomonnaie a été interdite dans plusieurs provinces, ce qui a entraîné une baisse du taux de hachage du réseau Bitcoin (ou de la puissance de calcul totale) lorsque les mineurs s’arrêtent ou déménagent à l’étranger. La Banque populaire de Chine a également demandé aux principales banques et services de paiement d’éliminer les utilisateurs de cryptomonnaie et de mettre en œuvre des processus de connaissance du client plus stricts.

Plus tôt cette semaine, le Service de sécurité ukrainien (SBU) a également démantelé une opération d’extraction pour avoir prétendument volé de l’électricité à un fournisseur d’énergie régional voisin. Quelque 3800 consoles PlayStation 4 constituaient la majorité des appareils saisis, car les systèmes avaient apparemment été modifiés pour exploiter une cryptomonnaie non identifiée. Les consoles de jeux sont nettement moins efficientes énergétiquement que les plates-formes minières dédiées pour PC, mais il existe toujours un potentiel de profit lorsque le coût énergétique est nul.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Vidéo de la destruction des ASICs publiée par la police malaisienne :

Article mis à jour le 20 juillet 2021 : les machines détruites ne sont pas des rigs, mais des ASICs.

Laisser un commentaire
cryptomonnaies Cliquez pour comprendre le fonctionnement des cryptomonnaies en 10 minutes.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.